•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour l’instant, les risques d'inondations sont plus faibles que prévu à Dawson

Photo aérienne des deux cours d'eau en partie recouverts de glace.

Les photos aériennes en date du 4 mai en amont de la petite ville de Dawson ne montrent aucun embâcle là où la rivière Klondike se jette dans le fleuve Yukon.

Photo : Great River Air/Scott Turner

Radio-Canada

À Dawson au Yukon, les risques d'inondation sont plus faibles que prévu en ce moment, selon le chef pompier de la municipalité, Mike Massery. Il a fait ce constat mercredi, au lendemain d'une conférence de presse du gouvernement territorial annonçant des conditions propices à d'importantes inondations cette année.

Chaque année, des résidents de Dawson doivent être évacués et bouger certains de leurs objets encombrants et Mike Massery pense que ce printemps, avec la plus grosse quantité de neige qui doit fondre, il faudra probablement évacuer plus de monde.

Un panneau indiquant la fermeture d'une route devant un pont de glace.

Le pont de glace qui relie Dawson à Dawson Ouest n'est plus utilisable alors que le fleuve Yukon fond progressivement.

Photo : Chris MacIntyre / CBC

Jusqu'ici tout va bien, résume le chef du département des pompiers de Dawson, Mike Massery.

Les images satellites montrent que le fleuve Yukon, en aval de Dawson, présente de bonnes zones ouvertes. Ainsi, lorsque la glace se brisera devant la ville, elle aura un endroit où se déplacer.

Mike Massery a discuté mercredi avec l'hydrologue qui surveille les cours d’eau de la région et explique que celui-ci est plutôt confiant.

Il dit qu’en ce moment, la situation est aussi bonne qu'elle peut l'être. Nous sommes heureux de l'entendre. Il y a un mois, nous étions à un niveau modéré (de risques d’inondations) à Dawson et maintenant nous sommes à un niveau de risque faible.

En revanche, il explique être un peu plus préoccupé par la communauté de Rock Creek, située à une vingtaine de kilomètres à l'est de Dawson sur la rivière Klondike où un embâcle s'est formé mardi.

Récemment, lui et ses collègues ont fait du porte-à-porte avec toute l’information nécessaire sur les bonnes pratiques lors d’inondations. Jeudi, ils doivent recevoir des sacs et du sable pour les remplir de Whitehorse. Ceux-ci seront distribués à plusieurs endroits clefs de la ville.

« Nous faisons venir 50 000 sacs de sable [vides], j’espère que c’est 30 000 de trop, mais mieux vaut prévenir que guérir. »

— Une citation de  Mike Massery, chef des pompiers de Dawson

Mike Massery ajoute qu’un groupe de jeunes qui doit rester à Dawson jusqu’à juin a offert à la ville de préparer des sacs de sable pour aider la communauté.

Des conditions qui font craindre le pire au territoire

Carte montrant les quantités de neige pour chaque région du territoire.

Relevé nivométrique du Yukon en date du 1er avril 2022.

Photo : Radio-Canada

Au niveau territorial, les autorités sont préoccupées par la situation. Holly Goulding, hydrologue principale au gouvernement du Yukon, a expliqué mardi que des accumulations de neige record dans huit des onze bassins versants du territoire pourraient entraîner des inondations généralisées si la neige fond plus rapidement et sur une période plus courte que lors de la dernière débâcle printanière.

Selon Mike Smith, le météorologue en chef de la Gestion des feux de forêt, les prévisions font état de températures au niveau ou en dessous des normales de saison pour les trois prochains mois, ce qui pourrait retarder la fonte de la neige.

Plus la fonte est retardée, plus il y a de chance de voir des températures élevées ou des épisodes de pluie généralisés qui provoquent une fonte rapide, explique Holly Goulding, ajoutant que le volume d’eau ainsi créé pourrait être à l’origine d’inondations importantes.

Elle note que les communautés les plus à risque sont Rock Creek, Carmacks, Teslin, Upper Liard, Ross River, Pelly Crossing et Old Crow.

La période allant de la mi-mai à la fin juin sera une période critique, croit Holly Goulding.

Avec des informations de Michel Proulx et George Maratos

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !