•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début des travaux au club de curling Kénogami

Chargement de l’image

Les installations du club de curling Kénogami seront rénovées.

Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

Chargement de l’image

Les travaux de réfection du club de curling Kénogami évalués à plus d’un million de dollars ont débuté mercredi.

Une première pelletée de terre symbolique, en présence des membres de la direction du club et de la mairesse de Saguenay, Julie Dufour, a été effectuée devant l’édifice centenaire du club pour lancer le chantier.

Ces travaux majeurs coûteront un total de 1,2 million de dollars. Québec et Ottawa paieront plus de la moitié de la facture. Le reste du financement sera assuré par Saguenay ainsi que par des levées de fonds organisées par le club de curling.

Selon le président du conseil d’administration du club, Frank Moffatt, les rénovations permettront de procéder à la mise aux normes du bâtiment, notamment pour tout ce qui touche l’électricité. Le bâtiment sera également agrandi et un système de climatisation y sera installé.

Chargement de l’image

La mairesse Julie Dufour, le président de l'arrondissement de Jonquière, Carl Dufour, et plusieurs autres représentants de la communauté ont participé à l'annonce mercredi matin.

Photo : Radio-Canada / Rémi Tremblay

Les qualités des installations feront l’unanimité. La rénovation vise à populariser encore plus le curling auprès des jeunes et de toute la population de la région. Les nouvelles installations créeront un engouement indéniable pour ce sport qui a déjà une vitrine exceptionnelle en région grâce à ce conseil d'administration dédié à la cause, a souligné la mairesse Julie Dufour par voie de communiqué.

Les travaux devraient se terminer à temps pour le début de la prochaine saison hivernale de curling au début du mois d’octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !