•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections en Ontario : le portrait dans le Nord au début de la campagne

Photo d'une affiche jaune qui dit: Votez ici.

Les Nord-Ontariens, comme les électeurs du reste de la province, sont convoqués aux urnes le 2 juin.

Photo : Radio-Canada / Michel Bolduc

Radio-Canada

Alors que la campagne électorale est officiellement amorcée, la grande majorité des députés sortants du Nord de l’Ontario, soit 11 sur 13, briguent un nouveau mandat.

À la dissolution de la chambre, le Nouveau Parti démocratique (NPD) détenait huit sièges du Nord de l’Ontario à Queen’s Park, grâce à des gains en 2018.

Les progressistes-conservateurs avaient quatre députés dans la région, et les libéraux, un seul.

Le Parti progressiste-conservateur et le NPD avaient déjà nommé leurs candidats dans les 13 circonscriptions du Nord au moment du déclenchement des élections.

Le Parti vert a confirmé tous ces candidats nord-ontariens depuis le lancement de la campagne.

Les libéraux n’ont pas encore annoncé leurs candidats dans 3 des 13 circonscriptions du Nord de l’Ontario.

Voici les candidats confirmés pour chaque circonscription en date du 12 mai.

Cet article sera mis à jour à partir des listes officielles d’Élections Ontario.

Sault-Sainte-Marie

Un autobus en mouvement sur lequel on peut lire le nom de la ville de Sault-Sainte-Marie.

Sault-Sainte-Marie a été détenu par les néo-démocrates de 1985 à 2003 et par les libéraux de 2003 à 2017.

Photo : Radio-Canada / Sophie Houle-Drapeau

Député sortant : Ross Romano (Parti progressiste-conservateur)

Cette circonscription correspond au territoire de la Ville de Sault-Sainte-Marie.

Ross Romano a été élu lors d’une élection partielle en 2017, avant d’être réélu en 2018.

Il est alors devenu le premier député progressiste-conservateur de Sault-Sainte-Marie depuis Ross Ramsay, qui a occupé ce siège de 1978 à 1985.

Il affrontera entre autres Michele McCleave-Kennedy, qui avait obtenu seulement 414 votes de moins que M. Romano en 2018.

Keagan Gilfillan, étudiant en sciences politiques à l’Université Algoma, est le candidat des verts.

Les libéraux n’ont pas nommé de candidat en date du 12 mai.

Naomi Sayers, qui souhaitait se présenter pour le Parti libéral, est dans la course comme candidate indépendante.

Autre candidat : Shane Pankurst (Nouveau Parti bleu de l'Ontario)

Sudbury

Photo de l'hôtel de ville et du centre-ville de Sudbury. On aperçoit au loin l'œuvre de RISK.

L'hôtel de ville du Grand Sudbury

Photo : Radio-Canada / Sophie Houle-Drapeau

Député sortant : Jamie West (NPD)

La circonscription de Sudbury est située entièrement dans les limites de la Ville du Grand Sudbury.

Le député sortant, Jamie West, est à la recherche d’un deuxième mandat.

Il fera entre autres face à Marc Despatie, directeur des communications du Collège Boréal, qui tente de faire le saut en politique chez les conservateurs.

Le Parti libéral a choisi David Farrow, enseignant à la retraite et membre du conseil d’administration de la Maison McCulloch, un centre de soins palliatifs.

David Robinson se présente quant à lui pour le Parti vert. Il a été candidat aux élections provinciales en 2015 et en 2018, de même qu’aux élections fédérales de 2015 et de 2021.

Autres candidats :Adrien Berthier (Libertarien), Jason Laface (Parti Ontario), Sheldon Pressey (Nouveau Parti bleu de l'Ontario), David Popescu (indépendant)

Algoma—Manitoulin

Trois ours noirs sculptés.

Hornepayne est l'une des communautés de la circonscription d'Algoma—Manitoulin.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Député sortant : Michael Mantha (NPD)

Quelques-unes des principales communautés : Elliot Lake, Blind River, Wawa, Espanola, Chapleau, Dubreuilville, Hornepayne et Gore Bay

Le néo-démocrate Michael Mantha tentera d’obtenir un quatrième mandat, après avoir été élu pour la première fois en 2011.

Il était notamment le porte-parole de l’opposition officielle pour le Développement du Nord.

Il affrontera entre autres Cheryl Fort, la mairesse de Hornepayne, qui se présente sous la bannière des progressistes-conservateurs.

Les libéraux ont choisi Tim Vine, administrateur du Centre de santé Manitoulin et ancien directeur des finances et trésorier de la Ville d’Elliot Lake.

Le Parti vert de l’Ontario a annoncé après le début de la campagne la candidature de Maria Legault.

Autre candidat : Ron Koski (Nouveau Parti bleu de l'Ontario), Frederick Weening (Party Ontario)

Mushkegowuk—Baie James

Le monument devant le Centre d'accueil de Kapuskasing.

Kapuskasing est l'une des communautés de Mushkegowuk—Baie James.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Député sortant : Guy Bourgouin (NPD)

Quelques-unes des principales communautés : Hearst, Kapuskasing, Moosonee, Moonbeam, Smooth Rock Falls et Fauquier Strickland

Tout comme Sol Mamawka dans Kiiwetinoong, Guy Bourgouin est le premier député d’une circonscription qui a été créée en 2017 et veut obtenir un deuxième mandat.

Mushkegowuk—Baie James est une circonscription majoritairement francophone, qui compte également plusieurs communautés autochtones.

Les progressistes-conservateurs, qui misent sur plusieurs élus municipaux, ont choisi Éric Côté comme candidat. Il est conseiller municipal à Moonbeam.

Matthew Pronovost, également résident de Moonbeam, fait campagne sous les couleurs des libéraux. Il enseigne à Smooth Rock Falls. Il a déjà travaillé pour la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO).

Catherine Jones, ancienne infirmière praticienne et professeure au niveau collégial, est la candidate du Parti vert.

Mike Buckley, du Nouveau Parti bleu de l'Ontario, se présente également dans cette circonscription.

Autre candidat :Fauzia Sadiq (Ontario Provincial Confederations of Regions Party)

Nickel Belt

Le panneau au bord de la route indique les directions vers Timmins et Gogama. Un camion passe sur la route en arrière-plan.

Nickel Belt s'étend au nord jusqu'à Gogama et Foyelet.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Députée sortante : France Gélinas (NPD)

Quelques-unes des principales communautés : Grand Sudbury (Chelmsford, Lively, Capreol, Garson, etc.), Rivière des Français, Gogama, Foleyet et Killarney

La circonscription provinciale de Nickel Belt est détenue par le NPD depuis 1971.

France Gélinas, élue pour la première fois en 2007, est à la recherche d’un cinquième mandat. Elle occupait à la dissolution de la chambre le rôle de porte-parole de l’opposition en matière de santé.

Le conseiller municipal de Rivière des Français Randy Hazlett, qui est aussi membre du conseil d’administration de Santé publique Sudbury et districts, se présente pour le Parti progressiste-conservateur.

Gilles Proulx, enseignant au Conseil scolaire catholique Nouvelon, est le candidat du Parti libéral.

Autres candidats : Melanie Savoie (Nouveau Parti bleu de l'Ontario), Willy Schneider (Parti Ontario), Glenys Babcock (Parti vert de l'Ontario)

Nipissing

Pancarte de la ville de North Bay.

North Bay est la principale ville du Nipissing.

Photo : Radio-Canada

Député sortant : Vic Fedeli (Parti progressiste-conservateur)

Quelques-unes des principales communautés : North Bay, Callander, Powassan et Mattawa

Vic Fedeli, actuel ministre du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce, est député de Nipissing depuis 2011. Il a été réélu en 2014 et en 2018.

Il affrontera notamment deux conseillères municipales : Tanya Vrebosch, de North Bay, du Parti libéral, et Erika Lougheed, d'East Ferris, pour le NPD.

Le Parti vert a choisi Sean McClocklin, un intervenant en toxicomanie.

Autres candidats :Joe Jobin (Parti Ontario), Michelle Lashbrook (Libertarien), Taylor Russell (Nouveau Parti bleu de l'Ontario), Giagomo Vezina (Aucune de ces Réponses Démocratie Directe Parti)

Timmins

Une camionnette blanche passe près d'une pancarte qui souhaite la bienvenue à Timmins en trois langues.

La circonscription correspond essentiellement au territoire de la Ville de Timmins.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Mathieu Tremblay

Député sortant : Gilles Bisson (NPD)

Gilles Bisson, député provincial depuis 1990, se présente pour un autre mandat, malgré un infarctus subi le mois dernier.

Les progressistes-conservateurs espèrent le déloger grâce à la candidature du maire actuel de Timmins, George Pirie.

Doug Ford a d’ailleurs fait une visite récemment à Timmins.

Elizabeth Lockhard est la candidate du Parti vert.

Autre candidat :Nadia Sadiq (Ontario Provincial Confederation of Regions Party), David Farrell (Nouveau Parti bleu de l'Ontario)

Thunder Bay—Atikokan

Un bâtiment municipal.

Atikokan est situé à environ 200 km à l'ouest de Thunder Bay.

Photo : Radio-Canada / Miguelle-Éloïse Lachance

Députée sortante : Judith Monteith-Farrell (NPD)

Quelques-unes des principales communautés : Thunder Bay (secteur de Fort William), Neebing, Oliver Paipoonge, Conmee et Atikokan

Judith Monteith-Farrell a battu le libéral Bill Mauro par 81 votes en 2018. M. Mauro a été élu maire de Thunder Bay en octobre 2018.

Les libéraux misent sur Robert Barrett, directeur général d’un service d’emploi à Thunder Bay, pour récupérer cette circonscription qui leur appartenait depuis sa création en 1999.

Les progressistes-conservateurs ont pour leur part choisi Kevin Holland, le maire du Canton de Conmee.

Eric Arner, enseignant à Atikokan, se présente pour le Parti vert.

Autre candidat :David Tommasini (Nouveau Parti bleu de l'Ontario)

Thunder Bay—Supérieur Nord

Michael Gravelle, député sortant PLO Thunder Bay—Supérieur Nord

Michael Gravelle quitte la vie politique pour des raisons de santé.

Photo : Parti libéral de l’Ontario

Député sortant : Michael Gravelle (Parti libéral)

Quelques-unes des principales communautés : Thunder Bay (secteur de Port Arthur), Greenstone, Marathon, Terrace Bay et Nipigon

Michael Gravelle a annoncé plus tôt cette année qu’il ne se représentera pas en raison du retour d’un cancer qu’il avait combattu il y a plusieurs années. Il était le seul député du Parti libéral dans le Nord de l'Ontario.

Le Parti libéral a annoncé le 4 mai en après-midi la candidature de la conseillère municipale du quartier Northwood de Thunder Bay, Shelby Ch'ng.

Lise Vaugeois, qui avait perdu par moins de 1000 voix en 2018, se présente de nouveau pour le NPD.

Tracey McKinnon tente également sa chance une deuxième fois, pour le Parti vert.

Le conseiller municipal Peng You, un immigrant chinois propriétaire d’une académie de taï-chi, tentera de faire le saut en politique provinciale dans l’équipe de Doug Ford.

Autres candidats : Adam Cherry (Consensus Ontario), Katherine Suutari (Nouveau Parti bleu de l'Ontario)

Timiskaming—Cochrane

Une statue d'un ours polaire.

La circoncription de Timiskaming—Cochrane s'étend de Cochrane à Nipissing Ouest.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Député sortant : John Vanthof (NPD)

Quelques-unes des principales communautés : Nipissing Ouest, Temiskaming Shores, Temagami, Kirkland Lake et Cochrane

Au moment de la dissolution de la chambre, John Vanthof était le whip en chef de l’opposition. Il a été élu pour la première fois en 2011.

Il affrontera Bill Foy (Parti progressiste-conservateur), un agent de conservation de la nature qui compte une vingtaine d'années d’expérience dans la fonction publique, et Kristopher Rivard (Parti vert), un inspecteur pour l’Office de protection de la nature de North Bay-Mattawa.

Brian Johnson se présente de nouveau pour le Parti libéral. Il a terminé au 3e rang en 2018.

Autres candidats: Garry Andrade (Nouveau Parti bleu de l'Ontario), Eric Cummings (Libertarien), Jeff Wilkinson (Aucune de ces Réponses Démocratie Directe Parti)

Kenora—Rainy River

Une sculpture de poisson sur le bord d'un lac.

Husky le maskinongé, mascotte de Kenora, sur le bord du lac des Bois.

Photo : Radio-Canada / Miguelle-Éloïse Lachance

Député sortant : Greg Rickford (Parti progressiste-conservateur)

Quelques-unes des principales communautés : Kenora, Fort Frances, Dryden et Ignace

Après avoir réussi un retour en politique active, l’ancien député fédéral Greg Rickford souhaite obtenir un deuxième mandat comme député provincial.

Il est ministre du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts et ministre des Affaires autochtones.

Le NPD a choisi JoAnne Formanek Gustafson, une résidente de Fort Frances qui travaille pour la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario. Elle siège notamment au comité autochtone de ce syndicat depuis 2017.

Catherine Kiewning, promotrice de la santé pour le Bureau de santé du Nord-Ouest et présidente de l’Alliance arc-en-ciel de Dryden, un organisme LGBTQ+, se présente pour le Parti vert.

Les libéraux misent sur Anthony Leek, coordonateur des services aux étudiants de l'intitut Seven Generations et militant depuis plusieurs années pour le parti.

Autre candidat :Kelvin Boucher-Chicago (Nouveau Parti bleu de l'Ontario), Richard A. Jonasson (Consensus Ontario), Larry Breiland (Parti Ontario)

Kiiwetinoong

Le paneau routier indiquant la Première Nation Lac Seul.

Sioux Lookout est la principale ville de la circonscription, qui compte plusieurs Premières Nations.

Photo : Radio-Canada / Caroline Bordua

Député sortant : Sol Mamakwa (NPD)

Quelques-unes des principales communautés : Sioux Lookout, Red Lake, Ear Falls, Pickle Lake et plusieurs Premières Nations

Sol Mamawka, le premier député de la circonscription de Kiiwetinoong, créée en 2017, brigue un deuxième mandat. Membre de la Première Nation de Kingfisher Lake, il était critique en matière d’affaires autochtones.

Il fera face à Dwight Monck, le maire de Pickle Lake, qui représentera les progressistes-conservateurs, et à Alex Dornn, du Nouveau Parti bleu de l'Ontario.

Manuela Michelizzi est la candidate libérale, une enseignante de Sioux Lookout.

Autre candidate : Suzette A. Foster (Parti vert de l'Ontario)

Parry Sound—Muskoka

Les chefs Doug Ford, Kathleen Wynne et Andrea Horwath lors du deuxième débat à Parry Sound, au nord de Toronto.

La FONOM, l’association représentant les municipalités du Nord-Est de l’Ontario, avait invité les chefs libéral, progressiste-conservateur et néo-démocrate à Parry Sound en 2018 afin de débattre des enjeux du nord de la province.

Photo : Radio-Canada

Député sortant : Norm Miller (Parti progressiste-conservateur)

Quelques-unes des principales communautés : Parry Sound, Bracebridge, Gravenhurst, Muskoka Lakes et South River

Norm Miller, élu pour la première fois lors d’une élection partielle en 2001, est l’un des deux députés sortants du Nord de l’Ontario qui ne se présentent pas pour un nouveau mandat.

Graydon Smith, le maire de Bracebridge, tentera de conserver le siège pour les progressistes-conservateurs.

Erin Horvath, une entrepreneure, essaiera de nouveau de se faire élire sous la bannière du NPD. Elle a terminé au deuxième rang en 2018.

Matt Richter, enseignant et entrepreneur, en est à sa cinquième campagne électorale pour le Parti vert. Il a terminé avec 20 % des votes en 2018.

Brandy Huff, qui devait se présenter pour les libéraux, s’est retiré de la course. Le parti n’a pas encore choisi de remplaçant.

Doug Maynard se présente dans Parry Sound—Muskoka pour le Nouveau Parti bleu de l'Ontario.

Autres candidats :Andrew John Cocks (Parti Ontario), Brad Waddell (Parti populiste)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !