•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La thèse de l’acte criminel écartée par la SQ dans l’enquête à Natashquan

Chargement de l’image

Aucun acte criminel n'aurait mené à la mort des deux jeunes hommes retrouvés dans un boisé près de Natashquan, selon la Sûreté du Québec.

Photo : Radio-Canada / Lambert Gagné-Coulombe

Radio-Canada

La Sûreté du Québec (SQ) indique avoir mené à terme son analyse sur les circonstances entourant la découverte des corps de deux hommes dans un boisé près de Natashquan. Les enquêteurs écartent la possibilité qu’une tierce personne ait été impliquée ou qu’il s’agisse d’un acte criminel.

Les policiers des services d'identité judiciaire de la SQ déployés sur place ont terminé l’analyse de la scène mardi en soirée et attendent les résultats de l’autopsie.

C'est sûr que suite à l'analyse et l'autopsie, on va être en mesure de confirmer une thèse en particulier, mais il faut vraiment attendre la suite, indique Nancy Fournier, porte-parole pour la SQ.

Les enquêteurs avancent qu'aucun élément analysé sur la scène ne permet de croire que la mort des deux jeunes hommes dans la trentaine ait impliqué une tierce personne. Ils révèlent aussi qu'aucun acte criminel n'aurait été commis.

L’identité des victimes n’a pas encore officiellement été dévoilée. Les policiers ont aussi rencontré les familles des victimes afin de faire la lumière sur ces tragiques événements.

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées mardi près du lieu où les corps ont été retrouvés. Elles ont entamé des chants et des prières en mémoire des défunts.

La communauté de Natashquan est sous le choc et endeuillée.

Avec les informations de Lambert Gagné-Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !