•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nouvelle tarification de l’île Saint-Quentin adoptée par le conseil municipal

Plusieurs personnes sont installées sur la plage, certaines avec des parasols.

La Ville adoptait hier une tarification estivale pour l’accès au parc de l’Île-Saint-Quentin, qui entrera en vigueur le 1er juin.

Photo : Radio-Canada / Olivier Caron

Mylène Gagnon

Les conseillers de la Ville de Trois-Rivières ont entériné les nouveaux tarifs qui seront en vigueur cet été pour l’accès au parc de l’Île-Saint-Quentin. On mise sur un accès journalier plus abordable et un laissez-passer plus avantageux pour les résidents de Trois-Rivières. Toutefois, la conseillère Pascale Albernhe-Lahaie estime que de nombreuses familles n’y trouveront pas leur compte dans cette nouvelle tarification qui entrera en vigueur le 1er juin prochain.

Les tarifs journaliers passent ainsi de 5 $ à 2 $ pour les adultes de 18 à 54 ans et un tarif réduit est introduit pour les personnes de 55 ans et plus. La Ville est une municipalité amie des aînés. Donc, pour la journée, on a ajouté un tarif pour les aînés, explique la directrice générale du parc de l'Île-Saint-Quentin, Josée-Anne Labrousse, en entrevue à l'émission Toujours le matin.

L’accès pour les enfants de 12 ans et moins est gratuit et pour les adolescents, il en coûtera 1,25 $.

Le stationnement passe à 7 $ par jour pour encourager des modes de déplacement autres que l’auto solo et des vignettes seront proposées entre 35 et 55 $ pour la saison.

Tarifs accès journalier au parc de l’île Saint-Quentin

Enfant (12 ans et -)

Gratuit

Adolescent (13 à 17 ans)

1,25 $

Adulte (18 à 54 ans)

2,00 $

Aîné (55 ans +)

1,50 $

Stationnement

7,00 $

Les familles pénalisées

Quand on analyse tous les scénarios, je considère qu’il y a un groupe qui se retrouve pénalisé, puis ce sont les familles avec de jeunes enfants, a déclaré la conseillère du district des Rivières Pascale Albernhe-Lahaie, avant de voter contre la grille tarifaire, tout comme son collègue Pierre-Luc Fortin, du district des Estacades.

Les tarifs ont été repensés pour tenter de diminuer la convergence des automobiles vers l’île Saint-Quentin et favoriser les transports actifs, comme la marche et le vélo. Mais il n'y a rien pour aider le parent solo en visite au parc.

Quand on a des enfants et qu’on souhaite faire une activité, c’est un peu comme un déménagement. On apporte le lunch, les serviettes, les chaises, le linge de rechange…c’est un peu pénalisant pour eux, le coût du stationnement, soutient la conseillère, qui se fait la porte-parole des citoyens qu’elle a rencontrés pour étayer sa position.

Aujourd’hui, la famille est transformée. On peut être une famille monoparentale, on peut être un parent en congé de maternité ou de paternité qui souhaite venir prendre une marche à l’île Saint-Quentin. À mon avis, je trouve ça un petit peu irréaliste de demander à ces familles de venir par un autre moyen que l’automobile, ajoute-t-elle.

Malgré le point soulevé par Pascale Albernhe-Lahaie, la directrice générale du parc de l’Île-Saint-Quentin se dit complètement en accord avec les nouveaux coûts d’entrée.

« Quand on parle de pénaliser… Écoutez, une personne qui vient à la journée, donc, un adulte avec des enfants en bas de 12 ans, un adulte et une voiture, on va parler de 9 $ au lieu de 5 $ », tient à préciser Josée-Anne Labrousse.

Tarif réduit pour les voitures vertes

Le rabais consenti aux automobiles électriques pour le stationnement à l’île Saint-Quentin ne fait pas l’unanimité au conseil municipal. Il en coûtera désormais 10 $ de moins pour se procurer une vignette de stationnement estivale pour les plaques d’immatriculation verte.

Je crois que les gens qui ont des voitures électriques sont un peu plus fortunés également. À travers toute cette réflexion-là, je me dis que s’il y avait un rabais à donner par rapport à une vignette, bien, c’est de la donner aux familles, propose Pascale Albernhe-Lahaie.

Une employée parle à un conducteur assis dans son véhicule.

À l'été 2021, il y a eu un fort achalandage à l'île Saint-Quentin à l'arrivée de la canicule.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Bélanger

L’un des objectifs poursuivis dans la refonte des tarifs était la conservation des lieux en favorisant l’accès à l’île par d’autres moyens de transport. Une voiture électrique ou à essence, ça va venir occuper une place de stationnement, poursuit-elle.

Un point de vue partagé par Pierre-Luc Fortin. Il faut trouver des alternatives à l’auto solo. Une auto solo électrique ou une auto solo au gaz, c’est une auto qui prend de la place. Selon lui, le rabais n’aura pas l’effet escompté de diminuer le nombre de voitures sur l’île.

Par ailleurs, la directrice générale du parc de l'île Saint-Quentin mentionne que d’autres projets sont dans les cartons pour diminuer l'affluence de véhicules sur le site et rendre l’île encore plus accessible aux Trifluviens. Il y a un projet de navette qui est en train de se préparer pour que les gens puissent venir en navette, indique Josée-Anne Labrousse.

Quoi qu’il en soit, il faudra attendre la fin de la saison estivale pour voir si les nouveaux tarifs auront su attirer un plus grand nombre de visiteurs pour profiter du plein air et de la plage sous le soleil de l’île Saint-Quentin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !