•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept joueurs du Rouge et Or repêchés dans la LCF

Ils sortent d'un caucus avec des coéquipiers lors d'un match au stade Telus.

Les joueurs de ligne offensive Cyrille Hogan-Saindon (no 59) et Nicolas Guay (no 63) poursuivront leur parcours dans la Ligue canadienne de football.

Photo : Nicolas Mallard

L’improbable ascension de Cyrille Hogan-Saindon vers les rangs professionnels a connu un heureux dénouement, mardi soir. Choisi en début de deuxième tour par le Rouge et Noir d’Ottawa, le centre de Québec est devenu le premier de sept joueurs du Rouge et Or repêchés dans la Ligue canadienne de football (LCF) cette année.

Réuni avec ses proches et ses coéquipiers dans un restaurant de Lebourgneuf, le joueur de ligne à l'attaque a appris en même temps que tout le monde, à la télévision, sa sélection au 11e rang.

Je suis encore sous le choc. Comme je n’ai pas eu d’appel, je ne m’attendais pas à ça. Je ne sais pas encore comment le digérer, a confié l’athlète de Québec, des étoiles dans les yeux, peu après l’annonce du commissaire Randy Ambrosie.

Il parle au cellulaire tout sourire.

Cyrille Hogan-Saindon n'a pas tardé à enfiler une casquette de sa nouvelle équipe, le Rouge et Noir d'Ottawa.

Photo : Mathieu Tanguay / Rouge et Or

L’appel en question est venu quelques minutes plus tard de son nouvel entraîneur-chef, Paul LaPolice. Il m’a dit qu’il voulait un joueur local, qu’il aimait mon style de jeu. C’est ce que je voulais, une équipe qui croit en moi et qui veut me développer, a ajouté le footballeur de 24 ans qui était encore totalement inconnu des recruteurs il y a 10 mois.

Il ne sera pas trop dépaysé à son arrivée à Ottawa. Il y retrouvera plusieurs anciens du Rouge et Or, dont Kétel Assé, sur la ligne offensive, et son bon ami Adam Auclair.

Le scénario rêvé pour Forbes-Mombleau

À peine Hogan-Saindon avait eu le temps de se remettre de ses émotions que c’était au tour de son coéquipier Vincent Forbes-Mombleau d’être acclamé par ses coéquipiers. Les Alouettes de Montréal, au troisième tour, ont jeté leur dévolu sur le receveur de Québec.

C’est le meilleur scénario. Je regardais les matchs des Alouettes avec mon père quand j’étais jeune. C’est l’équipe qui m’a appris à aimer le football, a-t-il lancé tout sourire après avoir enfilé la casquette de l’équipe.

Il enfile la casquette des Alouettes.

Vincent Forbes-Mombleau était prêt à enfiler les couleurs de l'équipe de son enfance, mardi soir, au moment de sa sélection.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Piedboeuf

Le directeur général des Alouettes Danny Maciocia n'avait toutefois pas fini de piger chez ses anciens rivaux. Au septième tour, l’ailier défensif Yanis Chihat a rejoint Forbes-Mombleau. Le garde Nicolas Guay, choix de septième tour des Tiger-Cats, et le porteur de ballon Luca Perrier, choix de huitième tour du Rouge et Noir, ont complété la récolte du Rouge et Or

La meilleure récolte depuis 2016

Plus tôt dans la journée, deux autres protégés de Glen Constantin avaient aussi trouvé preneur dans la LCF dans le repêchage mondial. Edris Jean-Alphonse a pris le chemin d’Ottawa au deuxième tour, deux rangs devant son grand ami Souleymane Karamoko, choix des Blue Bombers de Winnipeg.

C'est la fin d'une longue épopée pour les deux demis défensifs français passés par les Filons du Cégep de Thetford avant l’Université Laval.

Avec sept joueurs repêchés mardi, le Rouge et Or en est à la deuxième récolte de son histoire. Huit porte-couleurs de l’équipe avaient été sélectionnés dans la LCF en 2016.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !