•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amos adopte une politique portant sur la violence conjugale au travail

Chargement de l’image

La Ville estime qu’il est de sa responsabilité d’aider à prévenir la violence conjugale en milieu de travail. (Archives)

Photo : iStock

Chargement de l’image

La Ville d’Amos possède maintenant une politique portant sur la violence conjugale au travail.

Avec cette politique adoptée lundi par le conseil municipal, la Ville d’Amos souhaite offrir à ses employés, autant les hommes que les femmes, un environnement de travail sans violence. Une formation sera aussi offerte aux employés-cadres.

On va faire de la sensibilisation. Il y a trois points là-dedans. On va diffuser notre politique. On va énoncer notre position. On va faire de l’affichage. On va aussi informer nos employés des services qui sont disponibles. On va aussi référer à nos organismes si jamais il y a des problématiques, entre autres notre programme d’aide aux employés, la Maison Mikana et le CALACS-Abitibi, explique le maire Sébastien D’Astous.

Chargement de l’image

Sébastien D'Astous, maire d'Amos

Photo : Radio-Canada / Martin Guindon

Municipalité alliée contre la violence conjugale depuis 2017, la Ville estime qu’il est de sa responsabilité d’aider à prévenir la violence conjugale en milieu de travail et de contribuer à bâtir une société plus sécuritaire.

Là, on vient faire une politique interne, qui vient dire comment on s’assure que les cas seront adressés, autant pour les victimes que pour les gens qui sont des personnes violentes. Et on parle d’agressions psychologiques, verbales, physiques et sexuelles, des actes qu’on ne tolère pas et qu’on ne veut pas qu'ils se réalisent chez nous, affirme Sébastien D’Astous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !