•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surdoses : plus de 5 décès par jour en mars en C.-B.

Chargement de l’image

Des ambulanciers tentent de sauver une victime de surdose au centre-ville de Vancouver, le 23 juin 2021. (Archives)

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

En mars, pour un 18e mois consécutif, plus de 150 Britanno-Colombiens sont morts de surdoses en Colombie-Britannique.

D'après les données préliminaires du Bureau du coroner de la province, 165 personnes sont décédées après avoir consommé des substances illicites en mars, soit l’équivalent d’un peu plus de cinq décès par jour.

Il s'agit d'une légère baisse encourageante comparativement au mois de février, selon la coroner en chef Lisa Lapointe.

Tout de même, dit-elle, c’est le deuxième nombre le plus élevé de surdoses mortelles pour un mois de mars. Pour Lisa Lapointe, ces chiffres démontrent à quel point les drogues qui circulent dans la rue sont dangereuses.

La dernière fois que la province a connu une baisse comparable dans le nombre de morts rapportés par le Bureau du coroner remonte à l’automne dernier. Les décès liés à la consommation de substances illicites étaient alors passés de 195 en août à 154 en septembre 2021.

Selon la coroner, 94 % des drogues analysées au mois de mars contenaient du fentanyl. Pour le même mois, seulement 32 % des drogues étaient contaminées avec des benzodiazépines. Alors qu’au mois de janvier dernier, 52 % des substances illicites contenaient des benzodiazépines.

Lisa Lapointe demande aux personnes qui s'approvisionnent sur le marché noir d’être prudentes. Elle recommande, par exemple, de consommer de très petites quantités et de le faire aux côtés d'une personne qui peut fournir une aide d'urgence.

La coroner espère aussi que les recommandations de la commission d’examen des cas de mortalité publiées le 9 mars dernier vont permettre un accès plus rapide aux drogues sûres dans la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !