•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Un homme marchant dans une foule

Steven Del Duca lors de sa victoire à la course à la direction du Parti libéral de l’Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Steven Del Duca est le chef du Parti libéral depuis 2020. Son objectif premier est de faire renaître le Parti de ses cendres. Il a lui-même perdu son siège de Vaughan-Woodbridge en 2018. Son parti ne compte qu'une poignée d'élus.

L’ancien ministre des Transports a piloté des dossiers épineux lorsque les libéraux étaient au pouvoir, comme les retards de livraison de tramways de Bombardier.

Avant la pandémie, M. Del Duca a fait les manchettes et s’est attiré un lot de critiques dans le Grand Toronto parce qu’il voulait empiéter sur une zone protégée à l'arrière de sa maison pour sauver sa piscine creusée.

Il demeure méconnu à l’échelle provinciale. N’ayant pas de siège à l’Assemblée législative, le chef a été moins présent dans les médias que les députés de son caucus. Ses adversaires le voient tout de même visiblement comme une menace. Les progressistes-conservateurs et le NPD ont lancé des publicités préélectorales pour l’associer à l’héritage du gouvernement Wynne.

Sous son leadership, le Parti libéral de l'Ontario a réussi à recruter des dizaines de nouveaux candidats, dont des candidats vedettes comme le Dr Nathan Stall, un gériatre qui a été une figure de proue de la lutte contre la COVID-19, et le maire de Barrie, Jeff Lehman, qui tente de défaire le procureur général Doug Downie.

Comme Justin Trudeau, Steven Del Duca veut jouer dans les platebandes néo-démocrates en poussant son parti plus à gauche, avec des promesses comme la semaine de quatre jours et le revenu minimum garanti.

Bannière promotionnelle de notre dossier sur les élections 2022 en Ontario.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !