•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un fonds pour favoriser l’attraction de la main-d’oeuvre en Abitibi-Témiscamingue

Chargement de l’image

Le long des rues de plusieurs municipalités de la région, les enseignes «Nous embauchons» se succèdent devant les entreprises.

Photo : Radio-Canada

Chargement de l’image

Les Carrefours jeunesse-emploi (CJE) de l'Abitibi-Témiscamingue et les caisses Desjardins de la région annoncent la création du programme Repères, un fonds de 460 000 $ visant à favoriser l'attraction et la rétention de nouveaux travailleurs dans la région.

En vigueur pour une période de trois ans, le programme est financé par les caisses Desjardins de la région et vise à contrer les effets de la pénurie de main-d'œuvre en Abitibi-Témiscamingue.

Ce sont les Carrefours jeunesse-emploi de la région qui sont les gestionnaires du fonds et les portes d'entrée pour les gens souhaitant en bénéficier.

Des incitatifs en trois volets

Le programme comporte trois volets, soit l'exploration, l'établissement et la socialisation, et pourrait permettre à une cellule familiale de mettre la main sur un maximum de 1500 $.

Le premier volet du programme, J’explore, permet aux étudiants de l’extérieur qui choisissent de venir faire leur stage en Abitibi-Témiscamingue d’obtenir une somme de 500 $.

Le second volet, Je m’installe, offre une somme de 750 $ permettant de couvrir les frais de déménagement et d’installation. Pour y avoir accès, un membre de la cellule familiale doit avoir obtenu un emploi dans la région.

Le troisième volet, Je tisse des liens, permet d’obtenir un montant de 250 $ lorsqu’un membre de la famille est inscrit à une activité ou est engagé comme bénévole auprès d’un organisme.

Il est nécessaire d’être membre de Desjardins lors du dépôt de la candidature.

Chargement de l’image

Les bureaux du Carrefour jeunesse-emploi de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Accompagner les nouveaux arrivants

Originaire de Montréal et maintenant installée au Témiscamingue, là où un projet pilote a été mis en place, Stéphanie Therrien explique qu'en plus des incitatifs financiers offerts, l'accompagnement du Carrefour jeunesse-emploi a eu un rôle important à jouer dans sa décision de choisir la région.

Ce que ça m’a permis, c’est vraiment de faire le grand pas et de m’engager à le faire. Montréal-Témiscamingue, c’est 8 heures de route. Ça peut être déroutant, ça peut être déstabilisant. Ça m’a beaucoup aidée sur le volet du déménagement, mais aussi pour la recherche de logement. C’est un autre enjeu, à 8 heures de route, je ne peux pas visiter plusieurs logements, donc c’est là où le Carrefour jeunesse-emploi m’a beaucoup aidée , souligne-t-elle.

Durant les 18 derniers mois, les agents Place aux jeunes des CJE de la région ont offert un accompagnement à l’arrivée de 395 personnes dans la région. 

Chargement de l’image

Les carrefours jeunesse-emploi de l’Abitibi-Témiscamingue sont chargés de gérer le programme Repères.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Hélène Nicker, représentante des CJE de la région, soutient que ce nouveau programme permettra non seulement de développer une meilleure attractivité, mais aussi de favoriser la rétention des nouveaux arrivants.

Le programme Repères arrive à point comme un outil supplémentaire à nos actions d’attractivité dans la région, mais surtout, il permet d’encourager l’intégration des personnes qui nous ont choisis, une clé pour un établissement réussi , affirme-t-elle.

Pour connaître les différents critères d'admissibilité, les gens intéressés par le programme sont invités à communiquer avec le Carrefour jeunesse-emploi du secteur où ils souhaitent s'établir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !