•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éric Duhaime veut lui aussi relancer GNL Québec

Éric Duhaime.

Éric Duhaime est le chef du Parti conservateur du Québec.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Le chef du Parti conservateur du Québec (PCQ), Éric Duhaime, souhaite à son tour relancer le projet d’usine de liquéfaction de gaz naturel de GNL Québec à Saguenay.

Le chef provincial joint sa voix aux deux candidats à la direction du Parti conservateur du Canada (PCC), Jean Charest et Pierre Poilievre, qui se disent prêts à autoriser le projet qui avait été rejeté par les deux paliers de gouvernement pour des raisons environnementales.

En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, Éric Duhaime a mentionné que le projet de 14 milliards de dollars serait un sujet de prédilection lors de la prochaine campagne électorale pour les candidats de son parti. Ce sera le cas non seulement au Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais aussi ailleurs au Québec.

Un plan aérien permet de voir où prendrait place le projet de GNL Québec.

Un plan aérien du projet de GNL Québec

Photo : Radio-Canada

Le chef du PCQ affirme que le projet bénéficie bel et bien de l’acceptabilité sociale. De plus, le contexte mondial joue pour beaucoup dans sa position.

« La guerre en Ukraine nous fait réaliser que nos alliés européens auraient besoin de s’approvisionner ailleurs qu’auprès de la dictature russe actuelle et on pourrait être un partenaire, un allié, plutôt que de regarder la scène. »

— Une citation de  Éric Duhaime, chef, PCQ

Il est bien conscient que même si le projet est relancé, il faudra peut-être encore une décennie avant de pouvoir exporter le gaz naturel liquéfié sur le Vieux Continent. Il rappelle par contre que le jeu en vaut la chandelle puisque les pays les plus avant-gardistes en ce domaine, comme la Norvège, peuvent utiliser l'argent généré par ces projets pour financer l’électrification des transports sur leur territoire.

Quatorze milliards de dollars, on n’a pas idée comment ça aurait pu aider l’économie de la région et celle du Québec, conclut le chef.

Vive réaction de Québec solidaire

Les propos du chef du PCQ ont fait bondir les candidats de Québec solidaire dans la région.
Dans un communiqué publié à la suite de l’entrevue d’Éric Duhaime sur les ondes de Radio-Canada, le candidat dans Chicoutimi, Adrien Guibert-Barthez, a vivement dénoncé les déclarations qu’ils considèrent mensongères.

Alors que l’étude commandée par l’entreprise révélait que seulement 38 % des investissements lors de la construction seraient au Québec et qu’aucune proportion des investissements n’était connue pour la région, Éric Duhaime martèle que 14 milliards de dollars auraient été investis dans la région. Cette affirmation est fausse, trompeuse et franchement insultante pour la population. M. Duhaime devrait arrêter d’induire la population du Saguenay–Lac-Saint-Jean en erreur , mentionne M. Guibert-Barthez.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !