•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Le 3 mai 1987 nous quittait la flamboyante Dalida

Visage de Dalida qui chante dans un micro.

En 2007, pour souligner les 20 ans du décès de la chanteuse Dalida, la mairie de Paris organise l'exposition Dalida, une vie. Téléjournal, 10 mai 2007.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il y a 35 ans, la chanteuse Dalida était retrouvée sans vie par son habilleuse dans son appartement du quartier Montmartre à Paris. La grande interprète s’est enlevé la vie à l’aide de barbituriques. La star internationale possédait une maîtrise immense de son métier. Nos archives témoignent de son grand dévouement pour son public.

Dalida naît le 17 janvier 1933 au Caire de parents italiens. Son père est premier violon de l’Opéra du Caire et c’est avec lui qu’elle se familiarise avec la musique.

En 1954, elle gagne le concours Miss Égypte et souhaite poursuivre une carrière d'actrice. Elle s’expatriera à Paris l’année suivante pour réaliser ses ambitions.

Dans la Ville Lumière, elle joue dans de petites productions, mais c’est comme chanteuse qu’elle se fera remarquer. D’abord avec son succès Bambino, sorti en 1956.

Durant les années 1960, Dalida entame des tournées mondiales. L’interprète chante en sept langues. Selon l’auteure Catherine Rihoit qui a écrit une biographie sur Dalida, la chanteuse pouvait parcourir le monde et partout où elle passait, le public avait toujours l’impression qu’elle était de chez eux.

Le 25 novembre 1961, à l’émission Le club des autographes, la chanteuse Dalida s'adresse aux téléspectateurs canadiens.

La chanteuse Dalida s'adresse aux téléspectateurs canadiens. Elle donne les titres des nouvelles chansons qu'elle est à enregistrer. Elle annonce qu'elle va chanter du rock et du twist. Elle parle de sa prochaine tournée qui l'amènera au Canada.

L’interprète donne les titres des nouvelles chansons qu'elle est à enregistrer. Elle annonce qu'elle va chanter bientôt du rock et du twist. Elle parle de sa prochaine tournée qui la mènera au Canada et du chapeau qu’elle porte durant l’entrevue. Un couvre-chef en plumes de cygne qu’elle ne semble pas assumer totalement.

Dalida enregistrera 2000 chansons, dont de nombreuses deviendront de grands succès populaires : Gigi l’amoroso, Il venait d’avoir 18 ans, J’attendrai, Paroles, paroles, Mourir sur scène, etc.

En parallèle de sa carrière de chanteuse, elle continue de jouer au cinéma. Au moment de son décès en 1987, Le sixième jour de Youssef Chahine est présenté en salle à Montréal.

L’animatrice Christiane Charrette reçoit sur son plateau le jeune frère et ex-producteur de la chanteuse Dalida, Orlando. Il lui parle de la carrière de la chanteuse.

Le 31 mars 1999, l’animatrice Christiane Charette rencontre celui qui fut le producteur de Dalida et qui l’a suivie toute sa vie, son jeune frère Orlando.

« J’ai eu la chance d’être le témoin de son histoire et je suis en quelque sorte le gardien de sa mémoire. »

— Une citation de  Orlando

Son frère revient sur une période difficile de son enfance où, en raison d’une maladie ophtalmique, Dalida doit rester 40 jours les yeux bandés, ce qui provoquera chez elle un strabisme.

Dalida avait une magie et un charisme important. Comme le décrit si bien son frère, son accent italien était teinté des nuits d’Orient.

« Elle roulait le r comme les Italiens, mais sa voix avait aussi une résonance orientale, ce qui a fait son charme et son originalité. »

— Une citation de  Orlando

Dalida a tout sacrifié pour son métier. Elle ne vivait que pour l’échange avec son public et avait du mal à se voir vieillir.

Le journaliste Maxence Bilodeau présente un reportage sur une exposition à Paris sur la carrière de la chanteuse Dalida. Il visite l’exposition en compagnie du maire Bertrand Delanoë.

Pour souligner le 20e anniversaire de son décès en 2007, le maire de Paris de l’époque, Bertrand Delanoë, a rendu hommage à la chanteuse qu’il a bien connue par l'exposition Dalida, une vie.

Le journaliste Maxence Bilodeau a présenté un reportage sur cet événement parisien au Téléjournal le 10 mai 2007.

On peut entre autres y apprécier quelques-uns de ses costumes, qui étaient aussi scintillants que sa voix.

L’étoile de Dalida brille encore pour son public. À ce jour, la grande dame de la chanson a vendu plus de 140 millions de disques à travers le monde.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.