•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’offre de paniers bio explose

Caroline Poirier au milieu de plantations.

Caroline Poirier est persuadée que la demande pour les paniers de légumes suivra l'offre.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

Radio-Canada

De plus en plus de fermes maraîchères offrent des paniers bio, des légumes frais que les clients récupèrent chaque semaine. Si la pandémie a fait croître l’intérêt pour ces paniers, la demande semble stagner, selon certains. Toutefois, les producteurs de la région ne baissent pas les bras.

Dans sa ferme maraîchère de Sainte-Marguerite-de-Lingwick, Caroline Poirier s'active pour préparer la prochaine saison. Depuis quinze ans, elle offre des paniers de légumes.

« La pandémie, l'appel à l'achat local, les craintes aussi au chapitre de l'approvisionnement alimentaire au Québec ont fait vraiment bondir la demande, donc on a eu une croissance extrêmement importante en 2020 dans le réseau.  »

— Une citation de  Caroline Poirier, copropriétaire de la ferme Croque-Saisons

Au même moment, de nouvelles fermes ont fait leur apparition et offrent le même genre de produits. Juste cette année, en 2022, on accueille 22 nouvelles fermes dans le réseau à travers le Québec, mentionne Mme Poirier. La principale crainte, c'est que l'offre surpasse la demande.

Il y a toujours une crainte dans tout ça parce qu'on est dépendants de nos clients, explique la productrice maraîchère de la ferme Les Hôtes Épinettes, Camille Lussier. Selon elle, la clé consiste à savoir se diversifier. On fait des produits transformés. Les gens vont vers la facilité, eh bien nous, on va leur offrir un produit local de facilité. L'offre est quand même assez variée, puis là, il faut que la population, maintenant, se rende compte que chaque petit geste compte, pense-t-elle.

Camille Lussier et Dominique Guay, souriantes sur leur ferme.

Camille Lussier et sa mère, Dominique Guay, de la ferme Les Hôtes Épinettes.

Photo : Radio-Canada / Titouan Bussiere

« Il y a aussi beaucoup de fermes qui sont encore en croissance et qui vont vouloir offrir de plus en plus de paniers pour augmenter la rentabilité, pour offrir des salaires plus attrayants aux gens qui travaillent pour elles, donc on souhaite que les gens soient présents et continuent de s'intéresser et de s'abonner aux paniers bio du Réseau des fermiers et fermières de famille. »

— Une citation de  Caroline Poirier, copropriétaire de la ferme Croque-Saisons

Une clientèle fidèle

Pour ceux qui s'y intéressent, l'habitude est ancrée dans leur quotidien. C’est le cas de Mélanie Arguin. C'est des valeurs qui nous ressemblent d'avoir une agriculture de proximité accessible, non seulement de manière géographique mais aussi parce qu'on est proches des gens qui les produisent, ces légumes-là.

« Ça nous a rapprochés un peu de la réalité qu'est la saisonnalité des fruits et des légumes, donc c'est normal de manger davantage de certains légumes à certaines périodes de l'année, même chose pour les fruits, donc évidemment que ça nous rapproche un peu de ça. »

— Une citation de  Jean-François Jacques, client de paniers de légumes bio

Une vingtaine d'années après le lancement des paniers bio, la relève maraîchère découvre de nouveaux marchés en offrant une flexibilité qui plaît aux consommateurs.

D’après le reportage de Titouan Bussiere

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !