•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parc national Banff : fermeture partielle et prudence requise pour protéger la faune

Blair Fyten, de Parcs Canada.

Le spécialiste de la cohabitation avec la faune de Parcs Canada, Blair Fyten, explique que les animaux sauvages du secteur de la Vallée-de-la-Bow ne doivent pas être perturbés par la présence des humains. La signalisation protège le public et l'informe des zones à risque.

Photo : Radio-Canada

Différentes sections du parc national Banff sont fermées annuellement au public afin d'assurer la sécurité des visiteurs et protéger la faune. Alors qu'un tronçon pour les cyclistes vient d'ouvrir sur une partie de la promenade de la Vallée-de-la-Bow, il faudra ouvrir l'œil jusqu'au 15 juillet, date à laquelle l'avis de fermeture devrait être levé.

Un spécialiste de la cohabitation entre la faune et l’être humain à Parcs Canada, Blair Fyten, précise que les aires de fermeture liées à la faune se situent dans la zone médiane Hillsdale. Elles se trouvent le long de la promenade de la Vallée-de-la-Bow et de la rivière Spray.

« Ce sont des zones importantes pour la faune, qu'il s'agisse d'une tanière, d'une zone de reproduction ou d'importantes sources de nourriture au printemps. »

— Une citation de  Blair Fyten, agent, Parcs Canada

Blair Fyten ajoute que les loups sont actuellement actifs dans les secteurs de Hillsdale et de la chaîne Fairholme, à ce moment de l’année.

Il y a sept individus en très bonne santé , relate-t-il. Nos observations indiquent qu’ils se portent bien. Nous soupçonnons que la femelle, dans la tanière, a des petits en ce moment.

Le secteur entre le ruisseau Ranger et l’extrémité ouest de la zone médiane Hillsdale, y compris les environs de la zone médiane sont concernés par cet avis de fermeture. La route 1A et la promenade de la Vallée-de-la-Bow restent ouvertes à la circulation automobile.

Le Parc national Banff encourage le public à rapporter les observations de carnivores comme les ours et des loups au personnel en poste.

Une signalisation claire pour informer le public

Sur son site, le Parc national Banff a publié un bulletin d’information à propos de ces fermetures annuelles temporaires liées à la faune.

L’accès à de petites parcelles des parcs nationaux peut être interdit, au besoin, afin d’empêcher les visiteurs d’y pénétrer lorsqu’il existe un risque élevé d’interactions dangereuses avec la faune ou lorsque des activités de capture d’animaux sont en cours à des fins de gestion du parc, peut-on y lire.

Sur place, une signalisation identifie les zones concernées par une fermeture durant toute la durée de l’interdiction d’accès.

Panneau chevalet de Parcs Canada avec la règlementation de fermeture et une photo de la zone concernée.

La signalisation, dans les deux langues officielles, identifie les accès concernés par la fermeture temporaire liée à la faune dans la Vallée-de-la-Bow. Les contrevenants s'exposent à une amende.

Photo : Radio-Canada

Les visiteurs qui contreviendraient aux règles appliquées dans les zones de fermeture annuelle liées à la faune s’exposent à une amende pouvant atteindre 25 000 $.

L'avis de fermeture temporaire annuel lié à la faune, dans la zone médiane Hillsdale sera levé le 15 juillet.

Avec des informations de Dave Gilson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !