•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jacques Dumont de nouveau reconnu coupable d’agression sexuelle

Chargement de l’image

Le palais de justice de Rimouski.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Chargement de l’image

L’entrepreneur matanais Jacques Dumont a été reconnu coupable d’agression sexuelle pour des faits qui se sont produits en 1989.

Son coaccusé, qui était mineur au moment des faits, a lui aussi été reconnu coupable lors des audiences tenues au palais de justice de Rimouski.

Le juge Jules Berthelot n’a pas cru la version des faits du coaccusé et a contesté la fiabilité de son témoignage, qui était, selon lui, en contradiction avec la preuve.

Au contraire, le juge a qualifié le témoignage de la victime de crédible et de fiable, malgré certaines contradictions. Il considère qu'elles constituent des erreurs de bonne foi.

De son côté, Jacques Dumont avait refusé de témoigner à son procès, qui s'est déroulé en février à Sainte-Anne-des-Monts

Le représentant du ministère public, Me Jérôme Simard, espère que le verdict rendu vendredi convaincra des victimes d’agression sexuelle de porter plainte.

« Même si les faits datent de plusieurs années, il faut comprendre qu'au niveau de l'enquête, c'est sûr, c'est un petit peu plus compliqué, mais ça reste que justice peut être rendue, même si les événements ont eu lieu il y a 20, 30, 40 ans. »

— Une citation de  Me Jérôme Simard, procureur aux poursuites criminelles et pénales

Jacques Dumont a assisté virtuellement aux audiences de la prison de New Carlisle. Il y purge une peine de 20 mois en lien avec des accusations d’agression sexuelle et de voyeurisme.

L'entrepreneur a aussi été condamné en mars à 12 mois de prison après avoir été reconnu coupable, en octobre, de parjure.

L’avocate de la défense, Me Caroline Bérubé, indique vouloir analyser les motifs du jugement du juge Berthelot avant d’indiquer si ses clients comptent porter sa décision en appel.

L'homme d'affaires matanais et son coaccusé seront de retour en Cour le 15 juillet au palais de justice de Rimouski. L'identité du coaccusé et de la victime est frappée d'une ordonnance de non-publication.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !