•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La population globale de Wood Buffalo a baissé, selon un recensement

Chargement de l’image

Le recensement a eu lieu d'avril à juillet 2021.

Photo : Radio-Canada / Dave Bajer

Radio-Canada

La municipalité régionale de Wood Buffalo ― la plus grande en superficie des municipalités de l'Amérique du Nord (63 342 km²) ― a connu une légère baisse de la population globale, selon les données de son dernier recensement municipal. Celui-ci montre également qu'un plus grand nombre de personnes choisissent d’habiter dans sa communauté de Fort McMurray.

Le dernier recensement municipal de Wood Buffalo, effectué du 1er avril au 31 juillet 2021, en pleine pandémie, a coûté près de 200 000 $, selon Kodjo Efu, superviseur du développement socioéconomique de la Municipalité.

Ce recensement montre que la région a connu un déclin important de la population transitoire, soit des personnes qui sont dans la région pour le travail, mais qui n'y résident pas en permanence.

Entre 2018 et 2021, la population transitoire a chuté de 17 %, alors que la population permanente a augmenté de près de 1 %.

En trois ans, Wood Buffalo a perdu 5628 habitants, sa population passant de 111 687 à 106 059.

Selon Kodjo Efu, cette baisse était attendue en raison du ralentissement de l'économie et du fait que le recensement a été effectué pendant la pandémie.

Il note que 6700 personnes étaient de nouveaux résidents depuis le dernier recensement en 2018. La majorité ayant déménagé dans la municipalité régionale pour le travail.

Les prix du pétrole sont déterminants

Selon Perry Berkenpas, directeur général de l'Oil Sands Community Alliance, la diminution de la population transitoire a été influencée par le prix du pétrole.

Au plus fort de la pandémie, seule la main-d'œuvre essentielle a continué de travailler, et les entreprises dépensaient moins, vu le bas prix du pétrole.

Perry Berkenpas explique que les coûts d'exploitation ont baissé de 16 % entre 2018 et 2020 et que cette situation combinée à la pandémie a créé une accélération du travail à distance parce que, dans certain cas, le travail pouvait se faire ainsi et que cela coûte parfois moins cher.

L'immobilier et la population permanente

Melanie Galea, présidente de la Chambre immobilière de Fort McMurray, dit l'augmentation de la population permanente n'est pas surprenante, car le marché a été actif et les ventes augmentent en 2022.

Elle note qu'il y a eu une augmentation des ventes de maisons, en particulier de maisons unifamiliales.

Jusqu'ici en avril, 87 maison unifamiliales ont été vendues à Fort McMurrey qui n'avait pas connu autant de ventes en un mois depuis juillet 2014.

Beaucoup de gens viennent dans la ville, souligne Melanie Galea, et beaucoup en sont à leur premier achat de maison. C'est un excellent signe de reprise pour Fort McMurray.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !