•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anne Casabonne pourrait se présenter dans Charlesbourg aux prochaines élections

Chargement de l’image

La comédienne Anne Casabonne pourrait changer de circonscription avec le Parti conservateur du Québec.

Photo : Parti conservateur du Québec

Chargement de l’image

Après avoir récolté 10 % des voix pour le Parti conservateur du Québec (PCQ) lors de l’élection partielle dans Marie-Victorin, Anne Casabonne pourrait changer de région pour les élections générales de cet automne. Des discussions sont en cours pour que la comédienne se présente plutôt dans Charlesbourg, à Québec.

Radio-Canada a pu confirmer l’information auprès de plusieurs sources, dont le président de l’association locale du PCQ dans Charlesbourg, Roberto Paré. On a des conversations assez régulières sur le sujet avec l'exécutif du parti, a-t-il dit.

Les discussions seraient en cours depuis environ une semaine, selon nos informations, mais Anne Casabonne n’a pas encore pris sa décision. Le chef du PCQ, Éric Duhaime, a confirmé l'existence de discussions, mais n’a pas voulu commenter davantage.

Anne Casabonne sera toutefois à Québec samedi après-midi, afin de participer au colloque du PCQ lors duquel les positions du parti en matière de santé seront clarifiées.

« C’est une candidate potentielle sérieuse. »

— Une citation de  Roberto Paré, président de l'association de Charlesbourg pour le Parti conservateur du Québec

Le 11 avril dernier, Anne Casabonne a causé une surprise dans Marie-Victorin en terminant au quatrième rang, devant la candidate libérale.

Le siège de Charlesbourg appartient actuellement au caquiste Jonatan Julien, ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, qui l’a emporté avec 48 % des voix lors de l’élection de 2018.

Parachutée?

Selon nos informations, la possible candidature d’Anne Casabonne dans la région de Québec ne passe pas comme une lettre à la poste auprès de tous les militants.

Le fait qu’elle vient de se présenter sur la rive sud de Montréal pourrait donner l’impression qu’elle est parachutée dans la Capitale-Nationale, ce qui crée un malaise chez certains conservateurs.

Le président de l'association locale de Charlesbourg admet qu’il a une préférence personnelle pour un vrai processus d’investiture plutôt que pour une candidature imposée par le parti.

Roberto Paré affirme que son association devra écouter les militants de la circonscription pour assurer que la bonne décision soit prise.

« C’est une préoccupation qu’on a. Par contre, on sait que Mme Casabonne, c’est quelqu’un qui travaille très fort et qui est normalement bien aimée du public. »

— Une citation de  Roberto Paré, président de l'association de Charlesbourg pour le Parti conservateur duQuébec

M. Paré cite en exemple le cas de l’ex-journaliste Jocelyne Cazin qui s’était présentée pour la CAQ dans Chauveau en 2018 alors qu’elle venait de l’extérieur, ce qui avait généré beaucoup de critiques.

Mme Cazin, ça n’avait pas été un super beau spectacle, se remémore-t-il, souhaitant éviter qu’une telle situation n’affecte une éventuelle candidature d’Anne Casabonne.

Aucun autre candidat sérieux ne se serait toutefois manifesté pour porter les couleurs du PCQ dans Charlesbourg à ce moment-ci, selon M. Paré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !