•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Zénob rouvre ses portes : un nouveau chapitre commence

La devanture du Zénob avec des tables, chaises et parasols en guise de terrasse.

Le café-bar Zénob rouvre ses portes le 28 avril.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Les Trifluviens ont bien failli perdre un de ses lieux mythiques. Grâce à la détermination d’un groupe de citoyens, le Zénob échappe à la fermeture. En à peine quelques mois, le café-bar a retrouvé un nouveau souffle.

Très peu de temps après l’annonce de la fermeture du Zénob en décembre, des citoyens se sont manifestés pour reprendre le flambeau, afin de ne pas perdre cette institution culturelle vieille de près de 40 ans. L’équipe s’est donné pour mission de rafraîchir la programmation et de présenter un éventail culturel plus diversifié, sans pour autant dénaturer l’esprit du lieu.

La scène culturelle alternative y sera à l'honneur.

C’est une fin de semaine de célébrations qui commence aujourd’hui pour marquer le coup de la réouverture du célèbre bar de la rue Bonaventure au centre-ville de Trois-Rivières.

Un modèle coopératif

Le comité de relance a choisi le modèle coopératif pour la poursuite des opérations. On voulait préserver le lieu d’un risque de fermeture une autre fois. Nos membres deviennent des acteurs de ce qui va se passer ici , explique l’un des membres, Denis Roy.

Même si les activités reprennent, la coopérative n’est pas encore constituée officiellement. Une fois les procédures administratives complétées, elle va procéder à l’achat de l’immeuble.

Un soupir de soulagement

Le bar était bondé le soir de l’ouverture, témoignant l’importance que l’endroit occupe dans le coeur des gens. Parmi les témoignages des gens présents, certains craignaient de ne plus pouvoir retrouver à Trois-Rivières l’essence de ce lieu mythique qui rassemble toutes les générations.

Avec les informations de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !