•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget de l’Ontario : l’opposition dénonce les coupes et les annonces « recyclées »

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, signant une copie du budget.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Les partis d'opposition sont restés sur leur faim lors de la présentation du budget provincial de l'Ontario, jeudi. On dénonce les compressions dans les secteurs clés de la santé et de l'éducation, entre autres.

Le député provincial d'Ottawa-Centre, Joel Harden, est mécontent de ce qui a été présenté en Chambre dans la journée.

Joel Harden, député du NPD.

Le député néo-démocrate Joel Harden (archives)

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

Il y a beaucoup de choses dans ce budget que je n’aime pas, a-t-il indiqué en entrevue à Radio-Canada. À mon avis, c’est une journée difficile pour la province de l'Ontario.

Ce sont précisément les nombreuses compressions dans les soins à domicile, le réseau de la santé et l'éducation qui l'irritent. Le gouvernement de Doug Ford a retranché près de 3 milliards de dollars dans ces secteurs.

L'éducation et la santé sans financement, c'est impossible, a fait valoir M. Harden.

Ce budget sera particulièrement difficile à avaler pour les travailleurs de ces secteurs, qui sont déjà à bout de souffle, selon lui.

C’est une insulte, franchement, pour les personnes qui travaillent.

Une citation de Joel Harden, député Ottawa-Centre

Seul point positif, il s'agit d'une plateforme électorale plutôt que d'un budget, a expliqué l'élu. Ainsi, le Parti progressiste-conservateur de l'Ontario propose une vision plus claire que ce qui avait été présenté aux élections en 2018.

Au dernier scrutin, le Parti conservateur n’avait dévoilé aucune plateforme.

Du « recyclé », dit la libérale Amanda Simard

De son côté, la députée provinciale de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard, dénonce un budget pas ambitieux du tout ainsi que plusieurs annonces recyclées.

Une femme accorde une entrevue à la caméra.

La députée libérale de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard (archives)

Photo : Radio-Canada

On ne trouve rien sur le logement abordable, aucune mesure directe pour aborder la situation du coût de la vie qui augmente, a-t-elle déploré, alors que ce sont pourtant des enjeux clés dans sa circonscription.

Plusieurs mesures dans le budget ne sont pas stratégiques et on ne voit pas d’où viendra l’argent.

Une citation de Amanda Simard, députée de Glengarry-Prescott-Russell

Cette dernière a d'ailleurs donné en exemple le chèque de 120 $ que les conducteurs ont reçu pour leurs immatriculations alors que le gouvernement de Doug Ford a supprimé 1,3 milliard $ au budget prévu pour l'éducation.

Avec les informations d'Emmanuelle Poisson

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ottawa-Gatineau

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ottawa-Gatineau.