•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les deux câbles de télécommunications des Îles de nouveau fonctionnels

Chargement de l’image

Le câble COGIM 1 s'était rompu en décembre 2021 (archives).

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Radio-Canada

Aux Îles-de-la-Madeleine, les travaux de réparation du câble sous-marin de télécommunication qui s’était brisé en décembre 2021 sont maintenant terminés.

Selon le Réseau intégré de communications électroniques des Îles-de-la-Madeleine (RICEIM), l’équipe de l'entreprise IT International Telecom a exécuté, au cours des derniers jours, les travaux de réparation sur le câble COGIM 1, à 1,5 kilomètre des côtes de l’anse du Borgot.

Le navire qui était muni de l'équipement nécessaire pour effectuer les vérifications et les réparations avait été affrété depuis la Colombie-Britannique.

Les travaux devaient se faire en janvier dernier, mais la présence de glace a retardé les travaux, rappelle Claude Cyr, président du conseil d'administration du RICEIM.

On espérait avoir une réparation pour la fin janvier, mais ça a été repoussé de semaine en semaine à cause de la présence de glace à proximité, puis l’impossibilité pour les plongeurs d’aller récupérer le câble de manière sécuritaire, explique-t-il.

Chargement de l’image

Le câblier IT Integrity pose près de l’anse du Borgot pendant les travaux de réparation du câble COGIM 1.

Photo : Gracieuseté d'UltratechMaritime

Un des deux câbles de fibre optique qui relie les Îles au continent avait cédé en décembre dernier, probablement en raison de la friction du câble sur de la roche.

Il y a des tuyaux articulés qui recouvrent chacun des câbles, mais ces tuyaux ne sont présents que sur 1,5 km en partant des Îles-de-la-Madeleine. Malheureusement, le câble a été sectionné juste un petit plus loin que ces tuyaux articulés, raconte Claude Cyr.

Une facture de 2 M$

Un total de 5474 mètres de nouveau câble a été déposé sur des fonds marins d’une profondeur allant de 13 à 29 mètres.

Les tests réalisés par Bell ont confirmé que les performances du COGIM 1 étaient conformes aux exigences techniques de fonctionnement du système COGIM et qu’il sera remis en service dans les prochains jours.

Le coût de ces travaux de réparation s’élève à près de 2 millions de dollars. C'est le gouvernement du Québec qui paye la facture, en vertu d'une entente d’autoassurance conclue avec le RICEIM en 2019.

C’est la réparation la plus chère jusqu’à présent, principalement à cause de l’affrètement du navire depuis la Colombie-Britannique, indique Claude Cyr.

Les câbles sous-marins qui sont exploités et gérés par le RICEIM ne sont plus assurés depuis le 1er janvier 2020 en raison des risques élevés de bris.

Avec les informations d’Isabelle Larose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !