•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : les hospitalisations augmentent plus lentement au Manitoba

Une infirmière en blouse jaune dans un couloir regarde le photographe.

Les hospitalisations liées à la COVID-19 continuent d'augmenter au Manitoba, mais plus lentement.

Photo : Mikaela MacKenzie/Winnipeg Free Press/Canadian Press

Radio-Canada

La sixième vague de COVID-19 au Manitoba semble se stabiliser. Selon les données provinciales, les hospitalisations augmentent moins rapidement.

Le dernier rapport épidémiologique publié jeudi au Manitoba indique que 188 personnes atteintes du virus ont été hospitalisées dans la semaine du 17 au 23 avril.

La semaine précédente, soit la semaine du 10 au 16 avril, 184 personnes avaient été admises à l’hôpital en raison de la COVID-19.

Le rapport révèle également que 12 nouveaux patients qui ont contracté la maladie se sont retrouvés aux soins intensifs la semaine dernière, soit une baisse de 10 patients par rapport à la semaine se terminant le 16 avril. À ce moment, il y en avait 22.

Il s’agit d’une nette amélioration par rapport à la tendance précédente.

Durant la période s’achevant le 16 avril, la province a enregistré 26 hospitalisations de plus, dont 3 supplémentaires aux soins intensifs, alors que durant la période qui s’est achevée le 9 avril, elle a enregistré 158 hospitalisations supplémentaires, dont 19 aux soins intensifs.

Bien que le nombre d’admissions semble se stabiliser, les hôpitaux du Manitoba reçoivent toujours un nombre important de patients atteints de la COVID-19. Ils doivent aussi composer avec des absences de membres du personnel qui ont contracté le virus.

Selon des données internes obtenues par CBC, 579 personnes atteintes de la COVID-19 se trouvaient dans les hôpitaux du Manitoba mercredi, soit une augmentation de 41 depuis le 19 avril.

Parmi ces patients, 28 étaient aux soins intensifs, soit 2 de plus que la semaine précédente.

Vendredi dernier, le directeur général de l’Office régional de la santé de Winnipeg, Mike Nader, a informé les employés par courriel que le nombre élevé de patients atteints de la COVID-19 dans les hôpitaux de la ville contribue à allonger les temps d’attente.

Le nombre de décès reliés à la COVID-19 n’a pas encore diminué. Au Manitoba, 13 personnes sont mortes de la maladie au cours de la semaine se terminant le 16 avril, contre 12 la semaine précédente.

Au total, 1792 personnes sont mortes depuis le début de la pandémie dans la province.

Une dose de rappel moins courue

Le Manitoba figurait au sommet parmi les provinces les plus vaccinées au pays à un certain moment de la campagne de vaccination.

Désormais, elle a ralenti le rythme en ce qui concerne les doses de rappel.

Des données provinciales remontant au 10 avril montrent que seulement un peu plus de la moitié des Manitobains âgés de 12 ans et plus avaient reçu au moins trois doses, soit 50,5 %.

C'est un taux plus bas que celui de la moyenne nationale, qui est de 54,3 %.

Seules les provinces de l’Alberta et de la Saskatchewan font moins bien que le Manitoba.

La spécialiste en immunologie et virologie à l’Université du Manitoba Julie Lajoie pense que le message véhiculé par la province à travers la fermeture des cliniques de vaccination explique la situation.

Quand il y avait plein de centres ouverts à travers le Manitoba, c’était plus facile de se faire vacciner. Le fameux "vivre avec le virus", ça veut dire qu’il faut être à jour dans sa vaccination pour être bien protégé, affirme la Dre Lajoie.

Elle dit que le message du gouvernement et des autorités sanitaires doit changer.

Il faut sans cesse rappeler que nous sommes toujours en mode pandémie , conclut Julie Lajoie.

Avec les informations de Bartley Kives et d'Abdoulaye Cissoko

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !