•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 grandes sculptures volées dans la vitrine d’une artiste de Lunenburg

Chargement de l’image

La sculpture d'un corps d'une femme allongée a été volée de cette vitrine de l'artiste Chippie Kennedy à Lunenburg.

Photo : Facebook/Chippie Kennedy

Radio-Canada

La police de Lunenburg, en Nouvelle-Écosse, est à la recherche de deux sculptures volées qui ont été arrachées à la vitrine d'une artiste au début d’avril.

Le ou les vandales ont utilisé le couvercle d'un réservoir de toilettes pour briser la vitrine et voler les objets.

J'étais complètement abasourdi, confie l’artiste Chippie Kennedy.

C'est juste un acte de vandalisme tellement bizarre et aléatoire dans une petite ville comme Lunenburg.

Chargement de l’image

L'artiste Chippie Kennedy a trouvé le vol vraiment étrange surtout dans une communauté tranquille comme Lunenburg.

Photo : Facebook/Chippie Kennedy

L’une des sculptures, un lièvre en bronze, était en route vers une galerie d'art. Chippie Kennedy allait la vendre pour environ 25 000 $.

Pour ce qui est de la deuxième sculpture, une figure en plâtre d'une femme allongée, l’artiste dit que la pièce est irremplaçable puisqu’il n’a plus le moule pour la concevoir.

Chargement de l’image

Cihppie Kennedy s'attendait à vendre ce lièvre de bronze pour environ 25 000 $.

Photo : Facebook/Chippie Kennedy

Compte tenu de la taille et du poids des sculptures, elle pense que plus d'une personne était impliquée.

La GRC de Lunenburg dit que le vol s'est produit dans la nuit du 7 avril et qu'elle cherche toujours un coupable.

Ces objets sont reconnaissables et en raison de leur caractère unique, ils ne seraient pas un bien que des membres du public posséderaient chez eux, peut-on lire dans le communiqué de la police.

Chippie Kennedy soupçonne que les sculptures volées seront vendues quelque part en dehors de la ville ou fondues pour réutiliser le matériel. Elle confirme qu’aucune des deux pièces n'est assurée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !