•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Transnistrie rapporte une nouvelle attaque près de la frontière ukrainienne

Des voitures et des camions semblent immobilisés à un point de passage.

Des véhicules font la file pour entrer en Transnistrie, mercredi, après que les autorités de la région eurent resserré les mesures de sécurité à la suite de plusieurs attaques rapportées cette semaine.

Photo : Reuters / VLADISLAV CULIOMZA

Agence France-Presse

Les autorités de la région séparatiste prorusse de Transnistrie, en Moldavie, ont annoncé mercredi qu'un village frontalier de l'Ukraine hébergeant un important dépôt de munitions de l'armée russe avait été la cible de tirs.

La nuit dernière, plusieurs drones ont été repérés au-dessus du village de Kolbasna, a indiqué le ministère de l'Intérieur de Transnistrie dans un communiqué, ajoutant que mercredi matin, des coups de feu ont été tirés en direction de Kolbasna depuis l'Ukraine, sans faire de victimes.

Le village de Kolbasna, Cobasna en roumain, est situé à environ deux kilomètres de la frontière ukrainienne.

Un grand dépôt d'armes, datant de la période soviétique, s'y trouve sous le contrôle de soldats russes déployés dans la région.

Cet incident survient après une série d'explosions survenues lundi et mardi dans la région et faisant craindre un débordement du conflit actuel en Ukraine.

En réaction, la Moldavie a annoncé des mesures pour renforcer sa sécurité et a appelé la population au calme.

Le ministre des Affaires étrangères moldave Nicu Popescu a évoqué mercredi, lors d'une rencontre avec des journalistes étrangers, des événements très inquiétants qui représentent une détérioration dangereuse de la situation.

Selon lui, les autorités de Transnistrie ont annoncé qu'elles allaient empêcher le départ des hommes en âge de combattre, donc nous nous trouvons encore en zone de danger.

Notre premier devoir est de maintenir la paix en Moldavie, a-t-il insisté. Nous allons tout faire pour que la Moldavie reste en dehors de toute escalade militaire dans cette région.

La république autoproclamée de Transnistrie a fait sécession de la Moldavie en 1992, après une courte guerre contre Chisinau. Depuis, environ 1500 soldats russes sont stationnés sur place.

Ces derniers jours, la crainte que le conflit en Ukraine ne s'étende à la Transnistrie s'est amplifiée après qu'un général russe a affirmé que l'offensive du Kremlin en Ukraine visait à établir un couloir vers cette région séparatiste prorusse.

De son côté, Kiev a accusé la Russie de vouloir déstabiliser la Transnistrie afin de justifier une intervention militaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...