•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des évacuations plus longues qu’anticipées à La Baie

Des blocs de béton installés près d'un talus.

Des blocs de béton ont été installés de façon préventive.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

Certains résidents évacués mardi dans l’arrondissement de La Baie devront patienter avant de réintégrer leur logis à la suite de la découverte de fissures dans un talus bordant cinq bâtiments à l’angle de la 8e et la 9e avenue.

Selon un travailleur, un mur de soutènement a été aménagé avec l’installation de 240 blocs de béton, ce qui permettra de sécuriser les deux maisons situées sur la 9e avenue. Ces résidents pourront retrouver leur domicile dès la fin des travaux.

Des blocs de béton installé près d'un talus.

Un mur formé de blocs de béton a été aménagé devant le talus.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

L’évacuation sera toutefois plus longue pour les trois résidences de la 8e avenue où des analyses plus poussées devront être effectuées.

« J'ai acheté en 2016 et c'est la première fois que ça arrive. Ils nous ont dit peut-être des semaines pour la 8e avenue. »

— Une citation de  Denis Bélanger, résident

Les citoyens concernés ont été rencontrés mercredi par un employé du ministère et l’ingénieur en géotechnique de la Ville de Saguenay, de même que par le chef de division du Service des incendies.

Des petits drapeaux ont été installés sur le sol.

La sécurité civile a inspecté les alentours et marqué certaines sections.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Lamothe

Le président de l’arrondissement, Raynald Simard, mentionne que les analyses en sont à leur balbutiement.

On est encore au tout début. Nous n’avons aucune idée de ce que ça peut être. Ça peut être dû à un hiver rigoureux, à une fonte rapide, à une charge trop dense de neige. On n’a rien encore, mais un mandat devrait être donné à une firme d’ingénieur par la sécurité civile pour établir les raisons de ces fissures, explique-t-il.

Il assure que plusieurs solutions seront étudiées pour corriger le problème.

« Il faut établir un diagnostic et ensuite trouver une solution. Est-ce un mur? Est-ce une butée de béton? Est-ce un enrochement ou un adoucissement de la pente? L’étude va nous démontrer les travaux qu’il y a à faire. »

— Une citation de  Raynald Simard, président de l'arrondissement de La Baie

Il assure que les citoyens seront consultés avant de prendre une décision.

Par ailleurs, deux maisons situées sur l’avenue du Parc sont aussi placées sous surveillance sans être évacuées toutefois.

Une clôture temporaire bloque l'accès à une rue.

Les résidents de quatre maisons et de deux logements ont été évacués temporairement.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Avec les informations de Roby St-Gelais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !