•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg a déversé des eaux usées dans la rivière Rouge pour protéger des maisons

Près de 60 millions de litres d'eaux non traitées ont été déversés dans la rivière en fin de semaine.

Photo montrant la rivière Rouge à un très haut niveau.

Un tiers des égouts de Winnipeg combine l'eau de pluie avec les eaux usées. Quand il y a trop de pluie et que le système est surchargé, le mélange avec les eaux usées est directement déversé dans la rivière Rouge.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg affirme qu'elle a dû déverser 59,6 millions de litres d'eaux usées non traitées dans la rivière Rouge au cours de la tempête, la fin de semaine dernière, afin de protéger les sous-sols des maisons.

De vendredi à dimanche, plus de 76,2 mm de pluie sont tombés dans certains quartiers. Les précipitations ont été les plus fortes samedi, envahissant les passages souterrains, créant des lacs au milieu des routes et forçant la Ville à prendre des décisions.

La station d'épuration des eaux usées du South End de la ville a subi un débit élevé qui dépassait la capacité maximale des quatre pompes, affirme le rapport en ligne (en anglais) (Nouvelle fenêtre) du Service des eaux et des déchets de la Ville.

Dans la soirée, le débit a augmenté au-delà du niveau de fonctionnement normal de la station, entraînant un risque de défaillance des équipements et de coupures de courant.

Il a été décidé qu'il y avait un risque grave d'inondation des sous-sols en amont de la station d'épuration et, compte tenu des conditions météorologiques actuelles et prévues, des mesures ont été prises pour détourner le débit directement vers la rivière Rouge, explique le rapport.

Vers midi, dimanche, les pompes de trois stations de pompage des eaux usées ont été arrêtées. Il s’agit de celles du 905 rue Cockburn Sud, du 246, promenade Churchill et du 3, promenade Mager Ouest.

La mise hors service a entraîné le rejet d'eaux usées diluées dans la rivière Rouge au lieu de les envoyer au centre de contrôle de la pollution de l'eau du South End de la ville pour traitement. Au moment de cet arrêt, les trois stations de pompage connaissaient déjà des débordements, indique le rapport.

Les pompes ont été remises en marche à 10 h, lundi, et au total, les eaux usées se sont déversées dans la rivière pendant 1 jour, 22 heures et 55 minutes, selon le document.

La Ville a précisé que la ligne de signalement des accidents d'Environnement, Climat et Parcs Manitoba a été avisé de l'incident.

Malgré cette mesure d’urgence, 450 sous-sols inondés ont tout de même été signalés à la Ville entre samedi et mardi.

Des déversements records en 2022

Les décharges d'eaux usées dans les cours d’eau en période de crue ne sont pas inhabituelles à Winnipeg, mais la quantité rejetée le week-end dernier pourrait bien être la plus importante jamais enregistrée.

Un jour d'août 2018, la Ville a déversé un peu plus de 3 millions de litres. C'était le plus grand déversement enregistré depuis 2016, où 5 millions de litres d'eaux usées brutes s'étaient écoulés dans la rivière Rouge.

Toutefois, cette année, ces chiffres ont largement été dépassés, et ce, à plusieurs reprises. Durant la période du 15 au 22 mars, par exemple, 74,26 millions de litres ont été rejetés dans la rivière. À l'exception de 0,09 million de litres le premier jour, tous les autres jours ont enregistré entre 5,7 et 20,2 millions de litres déversés.

À Winnipeg, le problème provient de la vétusté des infrastructures. Environ un tiers de la ville dépend d'un système d'égouts combinés, c'est-à-dire de conduites qui recueillent à la fois les eaux usées brutes et les eaux de ruissellement provenant des pluies ou de la fonte des neiges.

Par ailleurs, au plus fort de la tempête, 15 000 Manitobains ont souffert de pannes de courant après que des poteaux électriques furent tombés.

Trois jours après la fin des intempéries, des centaines de clients sont toujours privés d'électricité. Environ 400 étaient sans courant à 15 h 30, mercredi, selon le site Internet d'Hydro-Manitoba.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !