•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Mont Farlagne vient de connaître une saison « exceptionnelle »

Chargement de l’image

Le Centre plein air Mont Farlagne a connu « une bonne affluence » durant la dernière saison hivernale, selon un membre de son conseil d'administration, Cyrille Simard.

Photo : Facebook/Centre plein air Mont Farlagne

Radio-Canada

Beaucoup de gens ont profité de la neige abondante et de l’assouplissement progressif des mesures sanitaires pour faire des activités ces derniers mois au Centre plein air Mont Farlagne, à Edmundston, au Nouveau-Brunswick.

Cyrille Simard, membre du conseil d'administration, qualifie d’exceptionnelle la récente saison hivernale.

D’abord, on a eu un hiver assez généreux au niveau des chutes de neige. [...] Ensuite, il y avait un certain assouplissement graduel qui s’est fait au niveau de la pandémie et on sait que les gens ont beaucoup profité du plein air durant les deux dernières années. Certains se sont équipés, rééquipés à nouveau. Donc, on a eu une bonne affluence, explique Cyrille Simard durant une entrevue accordée mercredi à l’émission La matinale, d’ICI Acadie.

Chargement de l’image

Des planches à neige et des paires de skis déposées sur un porte-skis au Mont Farlagne (archives).

Photo : Radio-Canada / Mathieu Massé

La clientèle, indique M. Simard, provenait de la région immédiate et de l’extérieur, notamment du sud du Nouveau-Brunswick. Il y avait moins d’Américains étant donné les restrictions à la frontière, mais la clientèle du Témiscouata était aussi de retour.

Donc, ça a été une saison qu’on juge qui a été un franc succès, souligne Cyrille Simard.

Le vélo de montagne gagne en popularité

Des bénévoles construisent depuis quelques années des pistes de vélo de montagne au Centre plein air Mont Farlagne. Ce réseau attire de plus en plus d’adeptes, ajoute Cyrille Simard.

Juste l’année dernière, il y avait 668 membres réguliers, alors que quelques années passées, c’était à peine 100 ou 150, précise-t-il.

Chargement de l’image

Cyrille Simard est satisfait de la dernière saison au Mont Farlagne (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

On compte maintenant plus de 60 km de sentiers qui s’adressent aux adeptes de tous les niveaux, des plus jeunes aux plus expérimentés.

Ça fait une recette qui nous permet d’attirer des gens dans un plus grand rayon et c’est ce qu’on vise à long terme étant donné qu’on bénéficie, je dirais, d’une croissance importante de l’activité. C’est l’un des piliers sur lequel Républik Nature se penche actuellement et on veut continuer d’investir, indique Cyrille Simard.

Le projet Républik Nature vise à rassembler les efforts de tous les intervenants qui organisent des activités en plein air dans la région dans le but de bonifier l’expérience de la clientèle et d'élargir l’offre d'activités en toute saison.

Avec les renseignements de La matinale, d'ICI Acadie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !