•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Racisme : Hockey Île-du-Prince-Édouard maintient la suspension de cinq joueurs

Chargement de l’image

Mark Connors, un jeune hockeyeur d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, qui joue à la position de gardien de but, avait été insulté durant un match à Charlottetown en novembre dernier.

Photo : CBC / Brian MacKay

Radio-Canada

Hockey Île-du-Prince-Édouard a rejeté l’appel des 5 joueurs sanctionnés pour des comportements racistes et a maintenu leur suspension de 25 matchs.

Ces joueurs de l’équipe de hockey mineur Tornadoes de Tyne Valley avaient été sanctionnés pour avoir insulté Mark Connors, un gardien de but noir qui joue pour les Hawks d’Halifax, lors d’un match à Charlottetown en novembre dernier.

Depuis, une enquête a été lancée sur l’incident.

Une firme indépendante a été engagée pour mener l’enquête et des audiences ont été réalisées avec les personnes impliquées. Le rapport final présentant la décision du comité spécial de discipline et d’éthique de Hockey IPE a été rendu public en février dernier.

Les familles des joueurs ont ensuite fait appel, demandant à Hockey IPE de réviser la sanction.

Le comité d’appel a entendu leur cause, et a rejeté leur appel et a confirmé la décision initiale du comité de discipline et d’éthique, a écrit Hockey Île-du-Prince-Édouard dans une lettre envoyée à la famille Connors lundi.

Chargement de l’image

Mark Connors avait aussi déjà reçu des insultes raciales lors d'un match à l'âge de 12 ans (archives).

Photo : Gracieuseté/Wayne Connors

L’appel des familles des joueurs

Durant l’enquête, les joueurs et leurs familles ont confirmé que des provocations ont été lancées à l’égard de Mark Connors durant le match.

Ils allèguent néanmoins que l’enquête n’a présenté aucune preuve quant à la tenue des propos racistes.

Malgré le maintien de la suspension pour 25 matchs, les joueurs ont encore la possibilité de faire appel auprès de Hockey Canada.

Chargement de l’image

Des autocollants pour les casques des joueurs ont été fabriqués par l'équipe des Hawks d'Halifax afin de soutenir la cause de Mark Connors (archives).

Photo : Radio-Canada

Fin de l’enquête sur l’incident à l’hôtel

Hockey Île-du-Prince-Édouard avait également mené une enquête sur un autre incident survenu dans un hôtel pendant ce même tournoi.

Les équipes qui jouaient à la compétition étaient logées dans cet établissement hôtelier de l’île.

Selon Mark Connors, un autre groupe de joueurs l’avait abordé à l’hôtel en disant que le hockey était un sport de Blancs et qu’il ne devrait pas jouer.

Dans un communiqué, Hockey IPE a déclaré que cette enquête est maintenant finalisée, mais qu'elle n'a pas permis d’identifier les joueurs qui auraient lancé de tels propos à l’égard de Mark Connors à l’hôtel.

Malgré tous les efforts déployés par l’enquêteur pour aborder la question sous différents angles et parler à d’autres témoins, il n’a pas été en mesure de découvrir de nouveaux éléments de preuve importants pour aider à identifier les personnes qui pourraient être impliquées dans l’incident, indique Hockey IPE dans sa lettre.

La famille Connors salue la décision

Dans un message envoyé à CBC mardi, la famille de Mark Connors a déclaré qu’elle se réjouit de la décision de maintenir la sanction concernant l’incident de la patinoire.

La famille s’est néanmoins dite déçue d’apprendre que l’enquête sur l’incident à l’hôtel soit arrivée à sa fin.

Chargement de l’image

Wayne Connors, le père du gardien de but Mark Connors, se réjouit du maintien de la sanction.

Photo : CBC / Brian MacKay

Le père de Mark Connors, Wayne Connors, a aussi déclaré qu’il avait espéré que l’équipe des joueurs présents à l’hôtel lancerait sa propre enquête interne sur l’incident.

Une telle investigation de la part de l’équipe n’a pas été menée, selon lui.

Selon Hockey IPE, l’enquête de l’incident à l’hôtel peut être rouverte si de nouvelles informations sont communiquées.

Dans un communiqué, la régie de ce sport à l’île dit avoir engagé une entreprise de consultation de la Nouvelle-Écosse afin d’offrir une formation à son personnel et à ses bénévoles.

L’objectif de cette formation serait d’aider à combattre le racisme dans ce milieu sportif à l’île.

Avec des renseignements de Nicola MacLeod, de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.