•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le championnat atlantique de hockey junior B bat son plein à Cocagne

Un gardien de but tente de bloquer la rondelle. Cinq joueurs l'entourent.

Cinq équipes convoitent la coupe Don Johnson. La communauté de Cocagne, au Nouveau-Brunswick, présente ce championnat atlantique jusqu'à dimanche.

Photo : Radio-Canada / François Le Blanc

Radio-Canada

Le championnat de hockey junior B de l’Atlantique pour l’obtention de la coupe Don Johnson s’est ouvert mardi soir, à Cocagne, au Nouveau-Brunswick, dans un aréna comble.

Les Koyotes de Kent sont les champions du Nouveau-Brunswick. Ils ont vaincu les Vitos de Moncton en six parties lors de la finale provinciale.

Cette concession existe depuis 9 ans. L’équipe tente chaque année de remporter le championnat, mais sans y parvenir jusqu’à présent. Cette fois-ci, les joueurs sont heureux d’accueillir l’événement qui a été annulé ces deux dernières années à cause de la pandémie.

Je pense que ça va toutes être de bonnes équipes. Ça va être super compétitif. Aussi le fait qu’on joue une partie par jour, c’est sûr qu’on a besoin de tous les joueurs pour nos parties. Ce serait six parties en six jours. C’est tough, affirme l’attaquant Jérémy Jaillet, capitaine des Koyotes.

Cinq équipes convoitent la coupe

Le championnat rassemble l’équipe championne de chacune des provinces de l'Atlantique, donc les Koyotes de Kent pour le Nouveau-Brunswick, les Metros de Sherwood pour l’Île-du-Prince-Édouard, les Bulldogs d’Antigonish pour la Nouvelle-Écosse, et les Blades de Mount Pearl pour Terre-Neuve-et-Labrador. Les Vitos de Moncton sont aussi invités en tant que finalistes du Nouveau-Brunswick.

Vraiment, la préparation, ça va juste être une période à la fois. Ça va juste être de les regarder, voir ce qu’ils sont capables de faire, essayer de jouer défensivement le mieux qu’on peut et [profiter des] choses qu’on peut, indique le défenseur Christian Richard, adjoint au capitaine des Vitos de Moncton.

Beaucoup de joueurs sont à l’université, ont des études. Donc, il y a des parties qu’on va être moins de joueurs. Il faudra que les vétérans démontrent un petit plus de courage et mettent du temps sur la glace, ajoute Christian Richard.

Une première pour Cocagne

Cocagne accueille l’événement avec enthousiasme, souligne un membre du comité organisateur, Camille LeBlanc, qui est aussi l’un des fondateurs des Koyotes de Kent.

« C’est pas mal excitant. Ça fait trois ans qu’on essaye et qu’on le prépare. Ça va être le tournoi, je le pense bien, qui va être le mieux organisé qu’on a jamais vu. »

— Une citation de  Camille LeBlanc, membre du comité organisateur

La communauté est très fière des Koyotes. On est pas mal pompés, oui. On est boostés sur ça, ajoute-t-il.

L’aréna de Cocagne accueille des matchs chaque jour à 12 h, 16 h et 19 h 30. Les demi-finales auront lieu samedi. La finale se déroulera dimanche à compter de 13 h.

Avec les renseignements de François Le Blanc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !