•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La gouvernance de Loto Atlantique remise en question dans un rapport

Logo de la Société des loteries de l'Atlantique.

Logo de la Société des loteries de l'Atlantique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les vérificateurs généraux des quatre provinces de l’Atlantique estiment que la gouvernance de Loto Atlantique est préoccupante. C’est ce qui ressort d’un rapport qu’ils ont publié lundi.

Les résultats de cet examen font suite à des recommandations qu’ils ont faites en 2016 à cette société de la Couronne dans un autre rapport.

La plupart des recommandations, entre autres sur l’approbation des dépenses et sur la gouvernance, avaient alors été adoptées par Loto Atlantique.

Cinq ans plus tard, les vérificateurs constatent cependant que les gouvernements provinciaux — qui sont les actionnaires de Loto Atlantique — n’ont toujours pas l’intention de mettre en œuvre certains changements.

Par exemple, les gouvernements continuent de nommer des fonctionnaires provinciaux au conseil d’administration de Loto Atlantique.

Chargement de l’image

Janice Leahy, vérificatrice générale par intérim du Nouveau-Brunswick à Fredericton en 2021.

Photo : Radio-Canada / Pascal Raiche-Nogue

La vérificatrice générale adjointe du Nouveau-Brunswick, Janice Leahy, précise que cette pratique n’est pas recommandée dans le secteur public.

On veut éviter toute question de conflits, dit-elle.

Les vérificateurs avancent que les fonctionnaires ne doivent pas avoir de droit de vote si les gouvernements tiennent à continuer de les nommer au conseil de Loto Atlantique.

Une proposition qui a aussi été refusée par les gouvernements.

Présidence et régime de retraite

Dans leur rapport, les vérificateurs précisent également que le président du conseil d’administration Sean O’Connor est en poste du conseil de Loto Atlantique depuis 2007.

Selon les vérificateurs, c’est contraire aux meilleures pratiques en matière de gouvernance de rester dans ce type de poste pendant si longtemps.

Chargement de l’image

Les bureaux de la Société des loteries de l'Atlantique au centre-ville de Moncton

Photo : Radio-Canada

Par ailleurs, Loto Atlantique a dû verser plus de 87 millions de dollars pour renflouer le régime de retraite de ses employés depuis 2012.

Ce régime est à prestations déterminées et les paiements aux retraités restent les mêmes, peu importe l’évolution des marchés.

Cet argent a donc été pris à même les bénéfices de Loto Atlantique, qui a utilisé une partie de l’argent qu’elle devait verser aux quatre provinces pour renflouer le régime de retraite.

Le dernier paiement effectué par la société de la Couronne date d’il y a deux ans, en mars 2020.

Les vérificateurs notent que les gouvernements ont mis sur pied un comité pour se pencher sur la question du régime de retraite.

Ils recommandent au gouvernement d’apporter les modifications nécessaires, pour que le régime soit viable.

D’après le reportage de Pascal Raiche-Nogue

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !