•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet policier Bolo : liste des 25 individus les plus recherchés au Canada

Les fugitifs sont notamment recherchés pour meurtre, proxénétisme, traite de personnes et vol à main armée.

Voici les 25 criminelles les plus recherchés au Canada selon une campagne nationale visant à mener à leurs arrestations. Des récompenses pouvant aller jusqu'à 250 000 $ est offerte dans certains dossiers d'enquête.

Voici les 25 fugitifs les plus recherchés au Canada selon le Programme Bolo, qui lance une campagne nationale pour les appréhender.

Photo : Radio-Canada / Programme Bolo

Les autorités policières ont fait le point mardi à Toronto sur l'opération Bolo quatre ans après son lancement. Elles assurent que son programme de récompense auprès du public fonctionne, mais qu'elles doivent solliciter davantage les Canadiens pour arrêter 25 suspects au pays et assurer la sécurité des communautés.

Dix des 25 suspects sont recherchés pour meurtre, les autres pour tentative de meurtre, homicide involontaire, trafic de personnes et vol à main armée.

La moitié d'entre eux sont par ailleurs originaires de la région torontoise et la liste compte en outre deux femmes.

Leurs photos ont été affichées sur des panneaux géants aux fins de la conférence de presse; mais, dans certaines municipalités, les autorités affirment que leurs photos seront placardées aussi dans des espaces publics.

Le programme Bolo a été lancé en 2018 avec l'objectif simple [d']utiliser l’innovation pour encourager les Canadiens à garder l’œil ouvert au sujet des suspects les plus recherchés au Canada, et rendre nos communautés encore plus sûres, explique Maxime Langlois, le directeur du projet.

En anglais, l’acronyme Bolo signifie be on the lookout, c’est-à-dire garder l’œil ouvert ou être vigilant.

Maxime Langlois devant un micro.

Le directeur du projet Bolo, Maxime Langlois

Photo : Radio-Canada / CBC

Jusqu'à présent, l'opération a permis de retrouver et d'appréhender sept individus. La liste est constamment mise à jour.

Grâce à un partenariat avec l'organisation Échec au crime, le projet Bolo permet aux citoyens qui donnent un signalement de garder l’anonymat et de recevoir la récompense sans jamais parler à un enquêteur de police.

Le projet est une initiative qui tire d'ailleurs parti des réseaux sociaux et de la technologie pour encourager les citoyens à garder l’œil ouvert et à prévenir les autorités s'ils aperçoivent les suspects.

Sean Sportun devant un micro.

Le président d’Échec au crime Toronto, Sean Sportun

Photo : Radio-Canada / CBC

La conférence a particulièrement mis l'accent sur le suspect numéro un : Abilaziz Mohamed. Celui-ci est recherché pour le meurtre de Craig MacDonald, commis en octobre 2021 à Toronto.

L'urgence de l'appréhender est telle que l'opération Bolo offre une récompense de 250 000 $ à quiconque aurait des informations sur l'endroit où il se trouverait.

Les autorités considèrent Abilaziz Mohamed comme armé et dangereux. L'individu se cacherait quelque part dans la région torontoise, selon la police.

Le programme Bolo donne l’occasion aux citoyens d’assister les policiers dans leur traque de suspects qui sont recherchés pour des crimes violents, précise le directeur du Service de police de Toronto, James Ramer.

Difficile épreuve pour les familles

Les organisateurs de la conférence ont d'ailleurs lu à la presse une lettre de Drema MacDonald, la sœur de Craig, pour sensibiliser le public à la souffrance que vivent les familles des victimes.

Veuillez bien regarder le visage de cet homme. Prenez-en note. Gardez-le en mémoire. Signalez-le, écrit-elle dans une déclaration.

Le mettre derrière les barreaux ne mettra pas fin à notre cauchemar. Rien ne peut ramener mon frère. Mais ça nous permettra d’aller de l’avant et, espérons-le, d’éviter qu’une autre famille vive ce cauchemar, poursuit-elle.

James Ramer devant un micro.

Le chef de la police de Toronto, James Ramer

Photo : Radio-Canada / CBC

Plusieurs autres récompenses pouvant atteindre jusqu’à 50 000 $ et 100  000 $ ont également été offertes pour l'arrestation des 24 autres suspects sur la liste.

Les récompenses ont toutefois une date d'expiration, mais elles peuvent être renouvelées. Qu'à cela ne tienne, le total des récompense atteint près d'un million de dollars, selon M. Langlois.

Quiconque a des informations sur un crime quelconque ne devrait pas hésiter à contacter Échec au crime de façon anonyme à 100 %, non seulement pour remettre le signalement d'un suspect, mais aussi pour collecter une récompense majeure, explique-t-il.

Une douzaine de corps de police participent à l'opération Bolo, comme la GRC, la PPO et la SQ, mais aussi des corps municipaux comme ceux de Toronto, Longueuil et Calgary.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !