•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq arrestations lors d’une opération antidrogue à Sainte-Eulalie

Un véhicule de la Sûreté du Québec.

Un véhicule de la Sûreté du Québec.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

Cinq personnes ont été arrêtées mardi matin par les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) qui ont menés une opération antidrogue à Sainte-Eulalie, au Centre-du-Québec.

Il s’agit de deux hommes de 31 et 37 ans et de trois femmes de 22, 25, et 46 ans, tous de Sainte-Eulalie. Ils seraient, selon la SQ, impliqués dans le trafic de stupéfiants. Les policiers ont également procédé à des perquisitions en matière de drogues et d’armes à feu.

Après leur comparution, le deux hommes sont demeurés en détention. Les trois femmes ont été libérées.

Ils pourraient faire face à des accusations de possession et de trafic de stupéfiants, de même que possession d'armes prohibées et possession non-autorisée d'une arme à feu.

Articles saisis lors de la perquisition :

  • Près de 16 000 $ en argent canadien
  • Plus de 325 grammes de cannabis
  • Plus de 40 grammes de WAX
  • Plus de 200 cigarettes électroniques de THC
  • Plus de 210 grammes de cocaïne
  • Plus de 950 comprimés de méthamphétamine
  • Plus de 530 comprimés de médicaments d’ordonnance
  • Une arme de poing (ghostgun) et une arme prohibée (stun gun)
  • Divers matériels reliés au trafic de stupéfiants

Les enquêteurs de l’équipe d’enquête et de coordination du crime organisé de la Mauricie ont mené cette opération.

L’opération a mobilisé plus de 20 policiers des différentes unités de la Sûreté du Québec dont des membres du groupe d’intervention tactique et un maître-chien, a expliqué le corps policier dans un communiqué.

Cette opération s’inscrit dans la stratégie CENTAURE qui a pour mandat d’assurer une pression constante sur le crime organisé et ainsi, lutter activement contre le trafic d’armes à feu illégales au Québec.

L'enquête se poursuit dans le dossier.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.