•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Intempéries au Manitoba : la DSFM surveille attentivement la situation dans ses écoles

Chargement de l’image

L'École Lagimodière de la Division scolaire franco-manitobaine à Lorette fait partie des établissements faisant l'objet d'une surveillance par les autorités à cause des risques d'inondation.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Face aux intempéries et aux risques d’inondation dans la province, la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) est en état d’alerte pour surveiller la situation dans ses écoles.

Nous sommes un peu inquiets voire anxieux par rapport à l'eau, ceci pourrait causer des défis soit au niveau des transports, soit au niveau de l’ouverture des écoles, soutient le directeur général de la DSFM, Alain Laberge.

Selon lui, la DSFM a déjà envoyé un courriel à ses administrateurs pour les informer à l'avance et les inciter à prendre rapidement des mesures. 

Ce qui est complexe, on a des plans mais ils sont différents d’une région à l’autre. 

M. Laberge indique que des membres du personnel se sont déjà rendus dans les établissements pour faire l’état des lieux et agir en amont en cas d’infiltration.

Chargement de l’image

Alain Laberge est le directeur général de la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM).

Photo : Radio-Canada / Fernand Detillieux

La DSFM s’est notamment inquiétée de problèmes d'infiltration d’eau à l’École Lagimodière dans le village de Lorette, en périphérie de Winnipeg. Mais la situation semble s’être améliorée avec l’aide de la population.

Les écoles situées le long de l’autoroute 75, comme à Saint-Jean-Baptiste et Sainte-Agathe sont toujours des écoles à risque lorsqu’il y a inondationou lorsque la rivière Rouge sort de son lit, ajoute M. Laberge.

À Sainte-Anne, une localité située à 40 km à l'est de Winnipeg, les autorités sont aussi en état d'alerte pour éviter toute infiltration d’eau à l'École Pointe-des-Chênes.

C’est plus complexe que de l’eau […] .c’est tout ce qui est électricité dans l’école, c’est tout ce qui est pont, s’il y a un pont qui est fermé, parfois le transport va faire un détour d’une heure, une heure trente, affirme Alain Laberge.

La Division scolaire précise que la situation sur les routes reste hors de son contrôle et pourrait influencer la fermeture ou non des établissements.

On sait qu’à Winnipeg, il y a des tunnels qui ont été fermés à la circulation, il y a des endroits ou les routes n’existent plus au niveau rural, ça va avoir un impact sur nos autobus, le problème avec ça tant qu’on sait pas quelle route sera fermée, […] il pourrait avoir des retards lundi au niveau transport.

La DSFM demande aux parents d’être patients et de s’informer, à travers son site web et les médias, des mises à jour concernant la situation.

Avec les informations de Chantallya Louis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !