•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La victoire d’Emmanuel Macron saluée à l’international

Chargement de l’image

Emmanuel Macron a défait la candidate du Rassemblement national Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle française, récoltant un peu plus de 58 % des suffrages.

Photo : AFP / Aurelien Meunier

Radio-Canada

Les réactions à l'international se succèdent après l'annonce de la victoire d'Emmanuel Macron au second tour de l'élection présidentielle française sur sa rivale Marine Le Pen.

Le président américain Joe Biden a félicité son homologue français, affirmant que leurs deux pays continueront à coopérer pour défendre la démocratie.

J'ai hâte de poursuivre notre étroite coopération, notamment pour soutenir l'Ukraine, pour défendre la démocratie et pour contrer les changements climatiques, a tweeté M. Biden, qualifiant la France de partenaire clé pour faire face aux défis mondiaux.

Plus tôt aujourd'hui, le premier ministre canadien Justin Trudeau avait publié un message dans la même veine, affirmant avoir hâte que le Canada et la France poursuivent leur travail sur des enjeux importants, qui vont de la défense de la démocratie à la lutte contre les changements climatiques et à la croissance économique pour la classe moyenne.

En ces temps incertains, renforcer les relations entre les pays est une priorité absolue. Le Canada et la France vont continuer à travailler ensemble pour défendre leurs valeurs communes et construire un avenir prospère pour les habitants des deux pays, a-t-il ajouté dans une déclaration en provenance de son cabinet.

Sur la scène provinciale, le premier ministre du Québec, François Legault, a dit vouloir poursuivre le travail entamé avec le président réélu, ajoutant être fier de la relation du Québec avec la France.

L'Europe rassurée

De nombreux élus européens ont également salué avec enthousiasme cette deuxième victoire – plus étroite qu’en 2017 – de M. Macron face à sa rivale, qui disait vouloir réformer l'Union européenne de l'intérieur et construire une Europe des nations.

En Italie, le chef du gouvernement, Mario Draghi, a décrit la victoire d'Emmanuel Macron comme une magnifique nouvelle pour toute l'Europe.

Sans surprise, l'Allemagne voisine a rapidement salué la victoire d'Emmanuel Macron, parlant d'un signal fort en faveur de l'Europe. Dans une tribune parue jeudi dans le journal Le Monde, le chancelier allemand Olaf Scholz avait joint sa plume à celles de ses homologues du Portugal et de l'Espagne pour appeler les Français à voter contre la candidate d'extrême droite, qui se range ouvertement du côté de ceux qui attaquent notre liberté et notre démocratie.

Chargement de l’image

Pendant la campagne présidentielle, Marine Le Pen s'est distinguée d'Emmanuel Macron en assurant qu'elle prendrait ses distances avec l'Allemagne si elle était élue présidente, notamment en matière d'armement et de défense.

Photo : AFP / Thierry Chesnot

Marque de l'amitié franco-allemande, selon l'Élysée, Olaf Sholz a été le premier chef d'État a appeler Emmanuel Macron pour lui transmettre ses félicitations après l'annonce de sa victoire.

Les dirigeants de deux des principales institutions de l'Union européenne ont également exprimé leur satisfaction quant au résultat de l'élection.

Chaleureux bravo, cher Emmanuel Macron. En cette période tourmentée, nous avons besoin d'une Europe solide et d'une France totalement engagée pour une Union européenne plus souveraine et plus stratégique. Nous pouvons compter sur la France cinq ans de plus, a déclaré le président du Conseil européen, Charles Michel.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'est elle aussi réjouie de pouvoir continuer à travailler avec Emmanuel Macron, affirmant qu'ensemble, nous ferons avancer la France et l'Europe.

Emmanuel Macron a également reçu des félicitations de la part du président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui le considère comme un vrai ami de l'Ukraine.

Je lui souhaite de nouveaux succès pour le bien du peuple français. J'apprécie son soutien et je suis convaincu que nous avançons ensemble vers de nouvelles victoires communes. Vers une Europe forte et unie! a déclaré M. Zelensky, qui a signé une demande d'adhésion de l'Ukraine à l'Union européenne le 28 février dernier, soit quatre jours après le début de l'invasion russe de son pays.

Des félicitations ont également été envoyées d'outre-Manche, où le premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, s’est dit heureux de continuer à travailler sur des sujets clés pour nos deux pays et pour le monde, qualifiant la France d’alliée proche et importante.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !