•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Toronto, la communauté sikhe se réunit à nouveau pour la fête de Vaisakhi

Chargement de l’image

Sur cette photo d'archives, des musiciens jouent du tambour lors du défilé pour la fête de Vaisakhi à Toronto.

Photo : La Presse canadienne / Aaron Vincent Elkaim

Radio-Canada

Pour la première fois en près de trois ans, la communauté sikhe de Toronto se réunira à la place Nathan Phillips dimanche pour célébrer Vaisakhi, une fête qui souligne la récolte printanière et une célébration du nouvel an pour les personnes de confession sikhe.

Des millions de sikhs à travers le monde célèbrent la fête de Vaisakhi, traditionnellement le 14 avril, en particulier en Inde.

À Toronto avant la pandémie, le festival attirait généralement des milliers de personnes au centre-ville. Celles-ci défilaient du parc de l'Exposition nationale canadienne (CNE) jusqu’à l'hôtel de ville, vêtues de tenues colorées.

Gurpreet Singh habite au Canada depuis 2020, et se réjouit de pouvoir célébrer le festival en personne cette année, avec des membres de sa communauté.

Arrivé ici en pleine pandémie, cet étudiant indien de 22 ans a vécu son premier Vaisakhi loin de sa famille à la maison, à échanger avec ses proches en Inde par vidéoconférence.

Ces événements me manquent. Je suis tellement loin de ma famille en ce moment. Je vis avec mes amis et ce sont eux ma nouvelle famille maintenant, confie-t-il.

En Inde, Gurpreet Singh et sa famille célébraient la fête de Vaisakhi en se rendant à Anandpur Sahib, une ville historique très importante dans la religion sikhe, située à 200 kilomètres de sa ville natale de Tarn Tarn, dans le Pendjab. L’étudiant se souvient de célébrations animées et dynamiques, avec de grandes foules de gens portant des vêtements traditionnels.

Chargement de l’image

Gurpreet Singh, 22 ans, est étudiant.

Photo : Gracieuseté Gurpreet Singh

Pour son premier vrai Vaisakhi au Canada, il espère vivre une expérience mémorable. Je veux ressentir l'énergie chez les gens, ce que je ressentais quand j'étais chez moi.

De nombreux étudiants étrangers ont vécu la même expérience que Gurpreet Singh, souligne Manjit Singh Parmar, secrétaire du Ontario Sikhs and Gurdwara Council, qui est aussi l'organisateur de l'événement de dimanche à Toronto. C’est l’occasion de se réunir pour célébrer, dit-il.

Les deux dernières années ont été éprouvantes pour la communauté sikhe. L’accès aux temples, connus sous le nom de gurdwaras, a été limité et les événements annuels ont dû être annulés en raison des mesures de santé publique.

C'était donc une situation difficile, en particulier pour les personnes âgées, car cela faisait partie de leur routine quotidienne d'aller au gurdwara tous les jours, explique M. Parmar.

Il note que l’imposition de mesures sanitaires était la chose responsable à faire pour assurer la sécurité de tous, mais maintenant qu'elles sont levées, la communauté essaie de retrouver un semblant de normalité cette année.

La fête de Vaisakhi ce dimanche n'inclura toutefois pas le défilé habituel, et les célébrations seront concentrées à la place Nathan Phillips.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !