•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Appâts empoisonnés déployés à Regina pour contrôler la population de spermophiles

Un spermophile se tient debout sur ses pattes arrières dans une prairie.

La Saskatchewan a déclaré que le spermophile de Richardson (Spermophilus richardsonii) était un animal nuisible en 2010.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les Réginois ayant des animaux domestiques sont priés d’éviter 23 secteurs abritant des pièges à spermophiles.

Ces régions seront marquées de signalisation jaune afin d’avertir les citoyens accompagnés de quadrupèdes.

Les propriétaires de chien sont priés de surveiller leurs animaux en laisse lorsqu’ils se promènent sur ces territoires, ou bien de carrément éviter les périmètres ainsi marqués.

Regina utilise du Rozol RTU, un pesticide approuvé par Santé Canada. Il s’agit d’un anticoagulant qui cause une hémorragie mortelle chez la victime.

La Ville indique que le pesticide sera utilisé dans des zones tampons, notamment près des chaussées et des chemins de fer. Les terrains sportifs et les parcs seront épargnés.

Selon un rapport soumis au Agriculture Development Fund de la Saskatchewan en 2009, cela peut prendre plusieurs heures ou plusieurs jours avant que le petit animal n’en meure. Le gouvernement de la Saskatchewan affirme qu’il s’agit d’un trépas sans souffrance.

Les étiquettes d'instruction du produit affirment qu’il faut adéquatement disposer des cadavres et des hameçons laissés pour compte.

Selon la Ville de Regina, des membres du personnel visiteront chacun de ces sites quotidiennement dans les prochaines semaines afin de procéder à des opérations de nettoyage.

La Saskatchewan a déclaré que le spermophile de Richardson (Spermophilus richardsonii) était un animal nuisible en 2010. La ville de Regina est donc contrainte de contrôler sa population de rongeurs présents sur les propriétés publiques, selon un communiqué de la ville émis vendredi. 

Les panneaux seront retirés une fois que le personnel aura déterminé que les sites sont dépourvus du produit toxique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !