•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soins pour aînés : une « crise » des ressources humaines et une longue liste d’attente

Chargement de l’image

Selon Donna Duncan, PDG de l'OLTCA, la population de personnes âgées de 80 ans et plus va doubler au cours des 13 prochaines années.

Photo : getty images/istockphoto / guvendemir

Marwa Siam-Abdou

À l’approche des élections provinciales, l’Association des soins de longue durée de l’Ontario (OLTCA) a présenté les problèmes et les priorités dans le secteur, soulignant une « crise » des ressources humaines, une longue liste d’attente et un manque de soins adaptés aux personnes francophones.

Durant un point de presse vendredi matin, Donna Duncan, la PDG de l'OLTCA, a expliqué qu'il est essentiel de recruter davantage de personnel et d'élaborer un modèle de formation adéquat. Nous avons deux défis principaux à relever, a-t-elle dit : la crise de l’embauche du secteur ainsi que les longues listes d’attente.

« Il y a 40 000 personnes actuellement sur la liste d’attente et les premiers baby-boomers ont 75 ans aujourd’hui. »

— Une citation de  Donna Duncan, PDG de l'OLTCA

Selon Michel Tremblay, directeur général de la Fédération des aînés et des retraités francophones de l’Ontario (FARFO), le sud-ouest de la province est fortement touché par la pénurie de soins de longue durée.

Nous avons besoin, dans les établissements, de plus de préposés aux aînés, d’infirmières et de spécialistes qui organisent les activités pour les personnes âgées, souligne-t-il.

Il indique que les personnes âgées préfèrent en général demeurer chez elles le plus longtemps possible. Il est donc nécessaire d’avoir plus d’options pour l'hébergement, plus de services de soutien aux aînés et plus de maisons de groupes, soutient-il.

Chargement de l’image

Selon Amy Porteous, PDG de Maxville Manor, il y a une grave pénurie de personnel dans les foyers d'hébergement de longue durée.

Photo : Shutterstock / Gagliardi

L’OLTCA a présenté un plan à trois volets, dont l’adoption de lois et de réglementation pour le secteur, un plan de stabilisation du secteur à l’aide de fonds et de planification ainsi qu'un plan de réforme afin de mieux gérer l’embauche et la rétention du personnel. Selon Mme Duncan, la population de personnes âgées de plus de 80 ans va doubler au cours des 13 prochaines années.

Idéalement, il nous faut un système où il y a des lits libres, surtout à court terme, a dit M. Tremblay. Le système actuel est basé sur le profit. Il faut des établissements et des systèmes d'hébergement à but non lucratif et des soins de répit.

Aborder ces questions pendant les campagnes électorales

Des professionnels de la santé estiment qu’il serait important que les partis politiques abordent les problèmes du secteur dans leur prochaine campagne électorale.

Je pense que ce serait un faux pas politique de ne pas prioriser cette question, a dit la Dre Mireille Norris, interniste-gériatre à l’hôpital Sunnybrook et professeure adjointe de médecine à l’Université de Toronto.

Nous avons une population de boomers vieillissante qui est en grande partie la population électorale, dit-elle. La COVID-19 a mis en évidence les failles dans notre système de santé, y compris les foyers d'hébergement de longue durée et les services à domicile.

La province a annoncé vendredi qu’elle prolongera le port du masque obligatoire jusqu’au 11 juin dans les lieux à risque, y compris les hôpitaux, les foyers d'hébergement de longue durée et les transports en commun.

Avec les informations de Camille Gris-Roy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !