•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Duclos attentif aux inquiétudes à l’égard du troisième lien

Jean-Yves Duclos lors d'un point de presse.

Jean-Yves Duclos a exprimé les préoccupations de ses concitoyens à l'égard du projet de troisième lien.

Photo : Radio-Canada / Israël Tanguay

Le ministre fédéral de la Santé et député de Québec, Jean-Yves Duclos, affirme que la nouvelle mouture du projet de troisième lien soulève des préoccupations parmi ses électeurs, notamment en raison des impacts appréhendés sur l’environnement et le paysage urbain.

De passage dans sa circonscription vendredi pour faire une annonce en matière de logement, M. Duclos a été questionné sur les modifications au tunnel entre Québec et Lévis récemment dévoilées par le gouvernement Legault.

Plutôt que de commenter directement la version 2.0 du projet d’infrastructure, le ministre fédéral a relayé les inquiétudes de ses commettants. Ces derniers, dit-il, sont encore hantés par les répercussions de la construction de l’autoroute Dufferin-Montmorency sur plusieurs quartiers de la Basse-Ville, dans les années 60 et 70.

Quartier éventré

Les gens de ma circonscription savent ce que ça représente de vivre dans un environnement où il y a déjà beaucoup de congestion et beaucoup de pollution. Leur quartier, ce qu'ils me disent, a été défiguré au cours des dernières années. Ce quartier-ci a été éventré par des bretelles, a souligné Jean-Yves Duclos.

Esquisse du projet de tunnel entre Québec et Lévis.

Jean-Yves Duclos a tenu à rappeler que le gouvernement fédéral ne finançait plus de nouveau projet autoroutier.

Photo : site du Réseau express de la capitale

Il estime que le projet de troisième lien contient encore de nombreuses inconnues, notamment par rapport aux endroits où le gouvernement du Québec prévoit aménager les six accès au tunnel prévus sur la Rive-Nord.

Mes concitoyens [...] se demandent où vont sortir ces six tubes [...] Déjà, ici [dans le quartier Saint-Roch], c'est rempli. C'est un espace qui est rempli de béton et d'asphalte, a fait remarquer Jean-Yves Duclos.

Le député de Québec a affirmé que les citoyens d’autres quartiers de sa circonscription comme Limoilou, où c’est déjà congestionné et [où] il y a beaucoup de polluants atmosphériques, s'interrogent également sur les conséquences du troisième lien.

Environnement social

Les deux tubes qui sortiraient ou qui rentreraient dans cette région, de quelle manière ça aurait un impact sur l'environnement naturel, oui, mais surtout l'environnement social? Alors ce sont des questions que j'entends, a relaté le ministre.

Selon lui, la nouvelle version du projet de tunnel sous-fluvial du gouvernement Legault n’a pas réussi à calmer les craintes sur le terrain.

Les préoccupations que j'entends de mes concitoyens sont tout aussi importantes maintenant qu'elles l'étaient avant l'annonce, a-t-il insisté.

Avec la collaboration d’Olivier Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !