•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : baisse des hospitalisations, mais nouveaux décès au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Un tube à essai avec un bouchon bleu et une étiquette sur laquelle est inscrit « COVID-19 ».

Un tube à essai utilisé pour dépister la COVID-19.

Photo : Reuters / Denis Balibouse

Radio-Canada

La baisse du nombre d’hospitalisations en lien avec la COVID-19 se poursuit au Saguenay-Lac-Saint-Jean. La santé publique en recense dix de moins que jeudi, soit 79 au total. 

Six de ces patients sont traités dans une unité de soins intensifs. 

Le plus récent bilan de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) signale cependant l’ajout de trois décès dans la région. On compte donc un total de 412 victimes depuis le début de la pandémie il y a 2 ans. 

L’INSPQ note aussi la présence de 1129 cas actifs sur le territoire régional.

Au Québec, les plus récentes données font état de 34 décès supplémentaires liés à la COVID-19 et une augmentation de 5 hospitalisations, pour un total provincial de 2410.

Les aînés toujours fragiles, selon la santé publique

La situation demeure préoccupante pour les aînés en cette sixième vague de la pandémie. En entrevue à l’émission C’est jamais pareil, le directeur régional de la santé publique, le Dr Donald Aubin, a fait remarquer qu’il y a eu une hausse des décès des personnes âgées de 70 ans et plus au cours des dernières semaines.

Une quarantaine de résidences pour aînés sont le théâtre d’une éclosion. Le nombre de cas de COVID-19 dans la population en général, de même que les hospitalisations et l'absentéisme chez le personnel soignant semblent avoir atteint un plateau.

Le Dr Aubin note par contre une hausse marquée des cas d’influenza depuis quelques jours.

Il ne faut pas oublier qu’il y a quand même l’influenza qui circule et ce virus est à la hausse de façon importante. On a connu une hausse de 50 % au cours de la dernière semaine. Donc, ce n’est pas négligeable. Les gens ont des symptômes qui s’apparentent, ils se retrouvent avec des tests qui sont négatifs et se demandent ce qui se passe. Il faut penser à ce moment-là que l’influenza peut vous avoir touché , explique le directeur régional de la santé publique.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !