•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une application de réalité augmentée pour faciliter la fabrication de cloisons

Un homme utilise un téléphone cellulaire.

Grâce à la réalité augmentée, il y a moyen de voir en temps réel les cloisons.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Radio-Canada

Il est maintenant plus facile et plus rapide de faire des plans pour la construction de bureaux cloisonnés grâce à la réalité augmentée. L'entreprise PMA de Saguenay a développé une application qui révolutionne la façon de faire des soumissions.

La nouvelle technologie permet de pallier le manque de main-d'oeuvre et de réduire les retards qui s'accumulent dans le domaine de la construction.

Celle-ci permet donc de remiser le galon à mesurer pour planifier la construction d'une cloison en aluminium à la maison ou au bureau.

Il est maintenant possible de visualiser un projet en réalité augmentée soi-même sur un téléphone intelligent.

C'est une première mondiale a priori, on n'a pas trouvé en tout cas sur les plateformes téléphoniques ce genre d'applications, a annoncé avec fierté Pascal Mourgues, président de PMA.

Ainsi, après quelques minutes, le client reçoit une estimation des coûts de son projet, et le fabricant, toute la liste des matériaux nécessaires.

Chargement de l’image

Samuel Boivin, copropriétaire de Système intérieur Saguenay (SIS), fait une démonstration de l'application à Pascal Mourgues, président de PMA.

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

L'entreprise PMA a investi plus de 175 000 $ depuis deux ans pour financer l'application Starwall-AR.

C'est quelque chose pour nous qui est très intéressant, parce qu'on a des problèmes de main-d'oeuvre même au niveau de nos bureaux d'études; et on a de plus en plus de demandes à traiter et les demandes étaient longues, a-t-il poursuivi.

L'intelligence artificielle développée par le studio Strateolab permet maintenant aux clients d'obtenir leur soumission plus vite. Les installateurs, eux, peuvent éviter les déplacements inutiles et miser sur les clients sérieux.

Comme là, on a des chantiers à Sept-Îles. Sept-Îles, c'est huit, neuf heures de route, aller-retour, on est rendu à deux jours, juste pour un client, et si le client ne prend pas la cloison, bien on vient de perdre deux jours. Alors, ça change vraiment notre vie côté temps, a souligné pour sa part Samuel Boivin, copropriétaire de Système intérieur Saguenay (SIS).

Avec la hausse des coûts des matériaux et les retards qui se multiplient dans le domaine de la construction, la demande de cloisons en aluminium a doublé depuis le début de la pandémie.

Le fabricant des produits Starwall s'est donc doté d'une toute nouvelle équipe de programmeurs chargés de pousser l'automatisation au-delà du processus de soumissions pour devenir encore plus compétitif.

D’après un reportage de Catherine Paradis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !