•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pic de la récente vague de COVID pourrait être atteint en Nouvelle-Écosse

On recense un millier de nouveaux cas par jour depuis le début du mois.

Une ambulance roule sur le chemin menant à l'hôpital.

L'hôpital régional du Cap-Breton en début de pandémie à Sydney en Nouvelle-Écosse, le 14 avril 2020.

Photo : CBC / Tom Ayers

Radio-Canada

Les autorités de santé publique en Nouvelle-Écosse affirment que la province vient d’atteindre « le pic de la vague des nouvelles infections » à la COVID-19.

Les données du nouveau rapport épidémiologique du ministère de la Santé, jeudi, laissent entrevoir une possible stabilisation des cas, selon le gouvernement provincial.

En effet, le nombre de nouveaux cas de COVID-19 confirmés en laboratoire par un test PCR et le nombre d’éclosions de la maladie dans des centres de soins de longue durée n’ont pas augmenté dans la période du 12 au 18 avril.

En revanche, les cas avaient augmenté constamment dans les semaines précédant ce nouveau rapport, et de nombreuses éclosions avaient été dénombrées dans des foyers de soins.

Du 12 au 18 avril, les laboratoires de la Nouvelle-Écosse ont enregistré 7508 résultats positifs à un test de dépistage de COVID-19.

Cela représente 1072 nouveaux cas par jour. La moyenne de la semaine précédente était de 1152 nouveaux cas confirmés chaque jour, en moyenne, par un test PCR.

Les résultats positifs aux tests rapides de COVID, comme ceux que l’on peut faire chez soi, ne sont pas compilés.

Durant la même période, 13 autres individus sont morts de la COVID dans la province, et 94 nouvelles personnes ont été hospitalisées à cause de cette maladie.

Au cours de la période couverte par le précédent rapport épidémiologique (qui était sur six jours, du 6 au 11 avril), on signalait 14 décès et 72 hospitalisations.

Il y avait jeudi 11 personnes atteintes de COVID-19 aux soins intensifs en Nouvelle-Écosse.

Après plusieurs semaines d’augmentations, les données suggèrent que nous pourrions avoir atteint le pic de la vague des nouvelles infections, a déclaré jeudi dans un communiqué la Dre Shelley Deeks, médecin hygiéniste en chef adjointe de la Nouvelle-Écosse.

Pour beaucoup, la COVID aura provoqué une maladie de légère à modérée avec des symptômes que les gens peuvent gérer à la maison, ajoute la Dre Deeks. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde, surtout pour les personnes âgées, ce qui donne encore plus d’importance aux gestes que nous posons, soit de nous faire vacciner, de porter un masque et de garder nos cercles sociaux petits.

La moyenne d’âge des gens décédés de la COVID depuis le 8 décembre dernier — date à laquelle le gouvernement provincial situe le début de la vague du variant Omicron — est de 80 ans.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.