•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le hockey-balle pour aider les vétérans à s’ajuster à la vie civile

Des joueurs de hockey-balle en action.

Des soldats canadiens jouent au hockey-balle sur la base militaire de Kandahar, en Afghanistan, en 2010. Des chercheurs de l'Université de la Colombie-Britannique ont lancé un programme de hockey-balle pour vétérans afin de les aider dans leur transition vers la vie civile.

Photo : La Presse canadienne / Steve Rennis

Radio-Canada

Des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) qui ont élaboré un programme d’appui aux vétérans par le biais du hockey offrent désormais cette aide partout au pays.

Le programme Plan après le service par le sport (PASS) (Nouvelle fenêtre), lancé en 2019 par des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) avec du financement du ministère des Anciens Combattants, est maintenant offert dans neuf villes canadiennes.

Les participants se rassemblent chaque semaine pour jouer au hockey-balle, un sport souvent pratiqué dans les bases militaires canadiennes, au pays comme à l'étranger.

La rencontre hebdomadaire leur permet de rencontrer d'autres personnes, de faire de l’exercice et d’avoir accès à des ressources qui peuvent les aider dans leur transition vers la vie civile.

Les chercheurs recrutent présentement des vétérans qui se considèrent comme des hommes dans neuf villes canadiennes.

Les hommes, surtout, hésitent souvent à demander de l’aide , affirme Mark Beauchamp, chercheur en chef du programme PASS.

Ce professeur de kinésiologie à l’Université de la Colombie-Britannique explique avoir entendu les vétérans dire qu'il peut être difficile de se trouver du travail, se faire des amis ou accéder à des services et à de l’éducation en santé mentale après avoir quitté le service militaire.

Comme le hockey-balle est un jeu populaire dans les bases canadiennes, Mark Beauchamp a eu l’idée de mettre au point le programme Plan après le service par le sport.

En plus d'offrir les avantages de l’activité physique, cela permet aussi de diriger les vétérans vers d’autres services d’appui , précise le chercheur.

Le programme est maintenant offert à Esquimalt, en Colombie-Britannique, à Edmonton, à Shilo, au Manitoba, à Borden, à Kingston et à Petawawa, en Ontario, à Valcartier et à Montréal, au Québec, et à Gagetown, au Nouveau-Brunswick.

Le programme sera évalué pour comprendre à quel point il améliore la santé et le bien-être des anciens soldats. À chaque endroit, un groupe de vétérans aura droit au programme immédiatement après avoir quitté le service militaire, et un autre groupe devra attendre six mois.

Les vétérans qui s'intéressent au programme peuvent s’inscrire à pass.trial@ubc.ca.

Le projet pilote PASS ne s’adresse qu’aux vétérans qui se considèrent comme des hommes, mais un programme semblable destiné aux femmes, le PACE, a été lancé par la même équipe de chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique.

Avec une entrevue réalisée par On the Island

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !