•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un quatrième recueil pour la poète Sarah Marylou Brideau

Chargement de l’image

La poète originaire de la Péninsule acadienne au Nouveau-Brunswick, Sarah Marylou Brideau, s'est inspirée du village de Memramcook au Nouveau-Brunswick pour écrire son quatrième recueil intitulé «Les vents de Memramcook».

Photo : Annie France Noël

Chargement de l’image

Dans son quatrième recueil intitulé Les vents de Memramcook, la poète acadienne Sarah Marylou Brideau explore le contraste entre les villes urbaines et rurales, le tout enrobé d’une histoire d’amour. Même si les poèmes transportent le lecteur dans les régions de Montréal et de Montmartre en France, le fil conducteur le ramène toujours à Memramcook.

Chargement de l’image

L'image de la couverture du recueil «Les vents de Memramcook» a été photographiée par la poète Sarah Marylou Brideau, qui s'inspirait de la vue du village lorsqu'elle écrivait son recueil en 2014.

Photo : Les Éditions Perce-Neige

C’est quelque chose qui permettra sûrement à beaucoup de gens de se reconnaître dedans à cause de cette espèce de contraste entre la ville et la campagne, la ruralité et l’urbanité, la grande entité culturelle et la petite, précise Sarah Marylou Brideau.

Selon la poète, le fait de déménager à Memramcook a été un grand changement de vie, surtout après avoir vécu dans des villes comme Moncton et Montréal.

« En ville, on est toujours très proche de nos voisins, il y a beaucoup de monde, du trafic, il y a du bruit. Et là, Les vents de Memramcook, c’est l’écriture du milieu rural. »

— Une citation de  Sarah Marylou Brideau, poète

La poète a écrit Les vents de Memramcook lorsqu’elle habitait le village en 2014. À l’époque, elle vivait une relation à distance avec son mari qui habitait à Montmartre en France. Selon le jeune couple, cet éloignement allait mettre fin à leur relation, mais finalement, ils se sont rendu compte qu'ils ne pouvaient pas vivre l'un sans l'autre.

J’aime laisser croire au lecteur que ce n’est pas nécessairement mon histoire, mais c’est mon histoire avec mon mari, confie-t-elle.

Je suis vraiment très très fière de ce recueil, confie l’auteure qui remercie son éditrice Émilie Turmel pour son aide tout au long du processus.

Un triple lancement au féminin

Le public est invité au lancement printanier des Éditions Perce-Neige le 26 avril au Centre culturel Aberdeen de Moncton, lors duquel les œuvres de trois auteures seront présentées.

Ce sera le moment de découvrir les nouveautés de la saison, dont le recueil de Sarah Marylou Brideau Les vents de Memramcook, le recueil de Georgette LeBlanc Petits poèmes sur mon père qui est mort et la pièce de théâtre de Caroline Bélisle Les remugles ou la danse nuptiale est une langue morte.

Chargement de l’image

Le lancement printanier des Éditions Perce-Neige aura lieu le 26 avril à 20 h au Centre culturel Aberdeen de Moncton.

Photo : Avec la gracieuseté des Éditions Perce-Neige

Tous les détails pour s'inscrire aux activités du Festival Frye, dont le lancement printanier des Éditions Perce-Neige, sont disponibles sur le site web du festival (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !