•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle école francophone verra le jour à Burnaby

Un parent et un enfant marche main dans la main.

Les parents de la région de Burnaby pourront envoyer un jour leurs enfants dans une nouvelle école francophone.

Photo : Maggie MacPherson / CBC

Une nouvelle école francophone pourra voir le jour à Burnaby depuis que le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique (CSF) a procédé à l’achat d’un terrain pour y bâtir une école dans le quartier Duthie-Union.

Pour le directeur général du CSF, Michel St-Amant, l’achat du terrain est une excellente nouvelle pour les familles francophones de la région, car une école à Burnaby réduira le temps de transport de certaines familles.

Il y a une quantité importante de travail qui va se faire à partir de maintenant ou qui va se poursuivre d’une façon beaucoup plus sérieuse [depuis] que l'on a des confirmations qui sont rendues publiques, souligne-t-il.

Carte indiquant le lieu de la future école francophone à Burnaby, des écoles Anne-Hébert et Des Pionniers.

Carte indiquant le lieu de la future école francophone à Burnaby, des écoles Anne-Hébert et Des Pionniers.

Photo : Radio-Canada

Le terrain, acheté pour 24,5 millions de dollars et financé par le gouvernement de la Colombie-Britannique, est celui de l’ancienne École primaire Duthie-Union du district scolaire de Burnaby.

Les locaux sont actuellement occupés par une garderie qui déménagera d’ici la fin de l’année dans de nouvelles installations.

Il était important pour nous, en tant que conseil, que le terrain demeure entre les mains d’un district scolaire qui offre un enseignement public en français, indique la présidente du district scolaire de Burnaby, Jen Mezei, dans un communiqué.

Un processus qui prend du temps

Ce n’est pas demain matin que tout va changer, prévient Michel St-Amant. Pour le moment, le CSF consultera des ingénieurs afin de déterminer ce qui pourra être conservé des structures existantes ou si un nouveau bâtiment sera nécessaire.

On sera satisfait quand l’école sera bâtie et que les élèves seront rendus dans l’école et que ce sera une belle installation, mais déjà ça s’inscrit sur l’ensemble des autres projets qui sont en train de voir l’approbation par le ministère, dit-il.

Il faudra également déterminer quelles familles pourront un jour envoyer leurs enfants à l’école de Burnaby, mais pour l’instant, il est impossible de savoir quand précisément cette nouvelle école ouvrira ses portes, concède le directeur général.

Avec des informations de Chloé Dioré de Périgny

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !