•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada enverra de l’artillerie lourde en Ukraine

Justin Trudeau portant un masque.

Le Canada enverra de l'« artillerie lourde » en Ukraine; une annonce à ce sujet aura lieu dans les prochains jours, affirme le premier ministre Trudeau.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Kiev continuera de recevoir du matériel militaire canadien, assure Justin Trudeau.

Le Canada enverra même de l'artillerie lourde en Ukraine, a fait savoir le premier ministre lors d'un point de presse tenu mardi après-midi à Dalhousie, au Nouveau-Brunswick. Une annonce aura lieu dans les prochains jours, a-t-il ajouté.

M. Trudeau a dit être en contact étroit avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Nous répondons à ce dont [les Ukrainiens] ont plus spécifiquement besoin [et] leur demande la plus récente est de les aider avec l'artillerie lourde, a-t-il expliqué en anglais, lors de la période de questions des médias.

Les Ukrainiens se sont battus comme des héros au cours des derniers mois, a poursuivi le premier ministre, selon qui les militaires ukrainiens ne luttent pas seulement pour l'Ukraine, mais pour les valeurs qui sous-tendent plusieurs de nos sociétés libres démocratiques.

C'est pourquoi, dit-il, le Canada se doit de continuer de soutenir l'Ukraine, de se tenir contre la Russie et de s'assurer que ce conflit n'escalade pas [vers d'autres pays].

Une rencontre au sommet

Le premier ministre Trudeau était de passage au Nouveau-Brunswick mardi afin d'annoncer un investissement de 22 millions de dollars pour améliorer les services aux résidents de foyers de soins de longue durée dans la province.

Il a toutefois été questionné sur l'invasion de la Russie en Ukraine, qui est entrée dans une nouvelle phase cette semaine avec l'intensification de l'offensive des troupes de Moscou dans le Donbass.

Plus tôt dans la journée, M. Trudeau s'était entretenu par vidéoconférence pendant 90 minutes avec le président américain, Joe Biden, le premier ministre britannique, Boris Johnson, le chancelier allemand, Olaf Scholz, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, et d'autres alliés au sujet de la guerre en Ukraine.

Au sortir de la réunion, MM. Biden et Johnson avaient également déclaré que leurs pays respectifs entendaient fournir à Kiev davantage de pièces d'artillerie.

En outre, le premier ministre néerlandais Mark Rutte a annoncé sur Twitter mardi que son pays allait, à la demande du président Zelensky, fournir à l'Ukraine des véhicules blindés. Avec nos alliés, nous envisageons de fournir du matériel lourd supplémentaire, a-t-il indiqué.

Notre     dossier Guerre en Ukraine

Le Canada a multiplié les annonces à saveur militaire dans les dernières semaines, promettant entre autres une aide militaire supplémentaire de 500 millions de dollars à l'Ukraine dans son dernier budget et l'envoi de troupes additionnelles en Pologne pour aider le pays à gérer les réfugiés ukrainiens qui y affluent.

Nous avons renforcé l'aide militaire à la fois non létale et létale et, bien sûr, nous sommes là avec l'aide humanitaire, a résumé le premier ministre Trudeau mardi.

De plus, le Canada a récemment jonglé avec l'idée d'augmenter ses dépenses militaires à 2 % de son produit intérieur brut (PIB), comme l'exige l'OTAN, mais la ministre des Finances Chrystia Freeland s'est finalement contentée d'un investissement supplémentaire de 7,2 milliards de dollars sur cinq ans dans son dernier budget.

Avec les informations de La Presse canadienne, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !