•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Six nouvelles accusations portées contre Pat King, l’un des organisateurs du convoi

Pat King lors du convoi.

Avant son arrestation, Pat King (à gauche) a enchaîné les Facebook Live pendant le convoi (archives).

Photo : AFP via Getty Images/ED JONES

La Presse canadienne

Un des organisateurs du convoi des camionneurs, Pat King, fait maintenant face à des accusations de parjure et d'entrave à la justice alors qu'il tente toujours d'obtenir sa libération sous caution en attendant son procès pour d'autres accusations.

M. King avait été arrêté le 18 février pour diverses accusations liées à sa participation aux manifestations contre les restrictions sanitaires, qui ont paralysé des rues d'Ottawa pendant trois semaines.

Mercredi dernier, il a comparu pour demander au tribunal de revoir une décision judiciaire qui lui a refusé sa libération sous caution en attendant la tenue du procès.

Le lendemain, la Couronne a annoncé qu'elle porterait de nouvelles accusations, cette fois pour parjure et entrave à la justice.

Une illustration de Pat King sur le banc des accusés, portant son masque sous la bouche.

Jeudi dernier, la Couronne a annoncé qu'elle porterait de nouvelles accusations contre Pat King (archives).

Photo : Laurie Foster-MacLeod

Les trois chefs de parjure et les trois chefs d'entrave à la justice ont été lus à haute voix à M. King, mardi, au tribunal.

Pat King a par ailleurs retenu les services d'une nouvelle avocate, Natasha Calvinho, pour obtenir sa libération sous caution et assurer sa défense.

Il sera de retour en cour le 9 mai.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.