•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un jury examine six projets de réaménagement de l’îlot 2 de la Cité parlementaire

Six finalistes ont présenté leurs projets le 11 avril

Le plan d'un projet architectural sur lequel on voit des immeubles en couleurs au milieu d'immeubles en noir et blanc.

L'îlot 2 est l'îlot urbain situé directement au sud de la colline du Parlement, au centre-ville d'Ottawa.

Photo : Gracieuseté/Services publics et Approvisionnement Canada

Radio-Canada

L’ensemble de bâtiments qui font face à l'édifice du Centre du Parlement est sur le point d'être rénové, alors qu'un jury examinera les soumissions de six finalistes d’un concours de conception architecturale, cette semaine.

Le jury doit se réunir de mercredi à vendredi pour examiner les concepts proposés, qui ont été dévoilés lors d'une présentation publique le 11 avril, selon un porte-parole de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC).

L'îlot 2 est l'îlot urbain situé directement au sud de la colline du Parlement, au centre-ville d'Ottawa. Il fait face à l'édifice du Centre et à la tour de la Paix au nord. Il constitue le seuil entre les terres appartenant à la ville et celles appartenant à l'État. L'îlot est délimité par les rues Metcalfe, Wellington, O'Connor et Sparks.

La nouvelle conception de l'îlot fournira des bureaux au Sénat et à la Chambre des communes et permettra le regroupement futur des locaux parlementaires, y compris de l'espace pour la Bibliothèque du Parlement. Elle comprendra aussi des locaux rénovés pour le commerce de détail dans le centre commercial de la rue Sparks, précise SPAC.

Le ministère indique sur son site Web que les concours d'architecture favorisent la variété et sont parmi les moyens les plus efficaces d'atteindre l'excellence en matière d'architecture et de conception d'édifices.

Ils sont souvent utilisés pour générer de nouvelles idées novatrices, est-il écrit, rappelant notamment que les premiers édifices du Parlement du Canada sont le résultat d'un concours de conception tenu en 1859.

Les membres du jury ont été sélectionnés par l'Institut royal d'architecture du Canada. Douze entreprises préqualifiées ont été invitées à soumettre un aperçu de leurs concepts. Le jury a ensuite évalué chacune des soumissions et a présélectionné les six meilleurs concepts.

Un plan architectural.

La soumission de NEUF Architects, avec Renzo Piano Building Workshop

Photo : Gracieuseté/Services publics et Approvisionnement Canada

Amaury Greig, de Renzo Piano Building Workshop à Paris, en France, s'est associé à NEUF Architects à Ottawa pour créer un design adapté à la gamme de bâtiments historiques déjà existants.

Le grand défi était vraiment de donner une certaine cohérence à ce bloc et de le faire avec des bâtiments vieux de 150 ou 160 ans et des bâtiments plus récents datant du début des années 80, a expliqué M. Grieg.

Leur conception s'articule autour de ce qui sera l'Espace des peuples autochtones – deux des 11 édifices du site ayant été réservés pour ce nouvel espace et ne faisant pas partie du concours de conception.

Le site Web de SPAC indique que le ministère veillera à ce que la conception et la construction de l'ensemble de l'îlot respectent et rendent hommage à l'importance de cet espace.

Les six concepts retenus prévoient de la place pour ce nouvel espace.

Un plan d'architecture.

Le projet présenté par Diamond Schmitt Architects, en partenariat avec Bjarke Ingels Group, KWC Architects et ERA Architects.

Photo : Gracieuseté/Services publics et Approvisionnement Canada

Diamond Schmitt Architects, qui travaille en collaboration avec Bjarke Ingels Group, KWC Architects et ERA Architects, vise à placer les gens au-dessus des institutions avec ses jardins sur les toits.

La soumission de Provencher Roy + Associés Architectes Inc. intègre les enseignements des aînés autochtones dans sa conception, créant un cercle plutôt qu'un carré avec comme aspect central une tour de vérité et réconciliation directement en face de la tour de la Paix.

Un plan architectural.

Provencher Roy + Associés Architectes Inc. utilise le concept d'un cercle plutôt que d'un carré et met au centre une « tour de vérité et réconciliation » en réponse à la tour de la Paix sur la colline du Parlement.

Photo : Gracieuseté/Services publics et Approvisionnement Canada

La conception de Wilkinson Eyre, en association avec IDEA Inc., s'efforce de présenter un contre-récit à celui présenté par l'édifice du Centre. Il s'inspire du monde naturel et des enseignements des traditions et cultures autochtones. Il vise à créer un espace ouvert permettant aux citoyens de dialoguer.

Un plan architectural.

Le respect du monde naturel, des plantes et des animaux est au cœur de la conception de Wilkinson Eyre, qui s'est associé à IDEA Inc.

Photo : Gracieuseté/Services publics et Approvisionnement Canada

La création d'un espace civique est également au cœur de la conception de Zeidler Architecture Inc. en association avec David Chipperfield Architects. Sa conception comprend une place du Peuple et s'appuie sur la force de l'ancien et du nouveau, en tentant d'associer durabilité, valeurs autochtones et patrimoine.

Un plan architectural.

La conception de Zeidler Architecture Inc. en association avec David Chipperfield Architects.

Photo : Gracieuseté/Services publics et Approvisionnement Canada

La conception de Watson MacEwen Teramura Architects, en partenariat avec Behnisch Architekten de Boston, donne la priorité à la lumière naturelle et s'efforce de créer un espace de travail accueillant avec des jardins d'hiver.

Nous avons choisi d'apporter [...] l'extérieur, l'intérieur et de permettre aux gens d'accéder à la nature à l'intérieur du bâtiment, a expliqué Allan Teramura, de Watson MacEwen Teramura Architects.

Un concept architectural.

Le projet de Watson MacEwen Teramura Architects, en collaboration avec Behnisch Architekten

Photo : Gracieuseté/Services publics et Approvisionnement Canada

Après des consultations avec un conseiller sur les questions autochtones, la conception a incorporé des fleurs parfumées et des plans pour imprégner les bâtiments d'importantes plantes autochtones.

C'est une opportunité incroyable à Ottawa, un projet unique dans une vie, s’est enthousiasmé M. Teramura.

Le jury recommandera les équipes s'étant classées en première, deuxième et troisième position et chacune recevra un prix.

Avec les informations de Sarah Kester, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !