•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Célébrer Pâques sans restrictions

Des dizaines de personnes assistent à la messe au sanctuaire Notre-Dame-du-Cap à Trois-Rivières.

Le reportage de Raphaëlle Drouin.

Photo : Radio-Canada / François Genest

Radio-Canada

Les fidèles étaient nombreux dimanche matin au sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, à Trois-Rivières. Si en 2021, les lieux de culte avaient pu recevoir un maximum de 250 personnes, il n'y a pas de limites cette année.

La cérémonie de 10 h a accueilli 370 fidèles, une première en 2 ans.

C'est très nourrissant de voir ces personnes avec qui on peut prier et célébrer , a confié le directeur du sanctuaire, Rémi Lepage.

Encore une fois cette année, il n'y avait pas d'eau de Pâques. L'eau de la source ne répondait pas aux normes du ministère de l'Environnement, mais les fidèles ont pu assister au grand retour de la chorale de la basilique.

J'étais tout émue. Ce matin, j’avais le cœur gros. Je me disais ‘’J’espère qu’ils vont garder l’église ouverte’’ parce qu’on s’était préparé à chanter pour Noël et on n’a pas pu le faire, mais là, pour Pâques, ça y est, on a chanté! , a expliqué une membre de la chorale.

Malgré le bonheur de se retrouver, certains n'ont pas caché leurs inquiétudes au cœur de cette sixième vague.

Brunch et tradition chocolatée

Au restaurant Le Castel, à Trois-Rivières, le brunch de Pâques a été célébré en formule buffet pour la première fois depuis le début de la pandémie. Pour le chef propriétaire, Dominique Lapointe, il s’agissait d’un retour aux sources cette année. C’est un événement qu’on a créé il y a environ 7 ans et je pense que la demande était là, les gens avaient hâte qu’on revienne à cet événement-là. , a-t-il raconté.

Pour les plus petits, le dimanche de Pâques n’aurait pas été complet sans une chasse aux œufs en chocolat. À Bécancour, le Musée de la biodiversité proposait une chasse éducative dans sa salle d'exposition sur le fleuve Saint-Laurent.

Si l'ambiance était à la fête cette fin de semaine, il faudra attendre quelque temps pour voir si les célébrations de de Pâques auront un impact sur la propagation du virus. Pour de nombreux experts, ce sont des rassemblements privés dont il faut se méfier.

Avec les informations de Raphaëlle Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !