•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une saison de ski marquée par l’abondance de neige dans l’Est-du-Québec

Des skieurs et des planchistes au bas d'une piste de ski.

Quelques skieurs et planchistes ont dévalé les pistes du Mont-Saint-Mathieu pour la dernière fois de la saison pendant le week-end de Pâques.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Les stations de ski de l'Est-du-Québec concluent une saison hivernale marquée par l’abondance de la neige, des périodes de froid extrêmes et les mesures sanitaires.

Au Parc du Mont-Saint-Mathieu, à Saint-Mathieu-de-Rioux, le directeur général Éric Verreault dresse un bilan positif de cette saison. Il affirme que ça va avoir été la deuxième saison la plus achalandée de l’histoire du Parc, après la saison 2020-2021.

Un homme debout devant une piste de ski.

Éric Verreault, directeur général du Parc du Mont-Saint-Mathieu.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

S'il n’y avait pas fait aussi froid en janvier et février, mon impression est qu’on aurait battu notre record de l’année dernière. [...] Par contre, le mois de décembre a été un bon mois et le mois de mars a été un excellent mois, dit M. Verreault.

Des skieurs devant une remontée mécanique.

Au Mont-Saint-Mathieu, au Mont-Castor et au MontTi-Bass, la saison de ski se termine ce dimanche.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Au centre de ski Mont-Castor, la directrice marketing et restauration à la Corporation de gestion récréotouristique de Matane, Annie Joncas, constate aussi que les périodes de grand froid ont eu un effet sur la clientèle.

Annie Joncas.

Annie Joncas, directrice marketing et restauration à la Corporation de gestion récréotouristique de Matane (archives).

Photo : Radio-Canada

Cette année, les conditions météorologiques en décembre ont bousculé le calendrier d’ouverture du Mont-Castor.

On a été très chanceux de pouvoir ouvrir la station durant le temps des fêtes [...] le 26 décembre, mentionne Mme Joncas. En 2021, le Mont-Castor avait ouvert ses portes plus tardivement, en janvier.

Même si elle remarque une légère diminution du nombre de skieurs sur les pentes, ça a été très achalandé cet hiver.

« On ne peut pas se plaindre, on a quand même eu une très belle saison. [...] On a vraiment eu une belle clientèle tout au long de l’hiver. »

— Une citation de  Annie Joncas, directrice marketing et restauration à la Corporation de gestion récréotouristique de Matane

D’ailleurs, avec les mesures sanitaires, le Mont-Castor n’a pas été en mesure d’organiser plusieurs événements cet hiver.

[Durant le week-end de Pâques] on a essayé de compenser pour les d'activités qu’on n’a pas faites cet hiver. On en a profité samedi pour faire une journée festive. On a eu le DJ Icepat [Patrick Bouchard] pour la musique, on a fait des hot-dogs et on a creusé un lac pour que les gens s’amusent pour la traversée du lac, raconte Mme Joncas.

Des membres de l'équipe du Mont-Castor ont en main des paniers contenant des chocolats et ils sont en compagnie d'une mascotte.

Le 16 avril, plusieurs activités ont été organisées au Mont-Castor, notamment une distribution de chocolats de Pâques.

Photo : Grasieuseté du Mont-Castor

À Baie-Comeau, à la station de ski du Mont Ti-Basse, l’ambiance était aussi à la fête samedi avec l'aquaski 2022 et la chasse aux cocos de Pâques.

Depuis deux ans, il n’y avait pas eu de carnaval des neiges [...] c’est vraiment l’événement que les adeptes attendent pour finir la saison en beauté, explique le directeur général de la Station de ski Mont Ti-Basse, Patrick Pelletier.

Patrick Pelletier est devant la Station de ski Mont Ti-Basse.

Patrick Pelletier est le directeur général de la Station de ski Mont Ti-Basse.

Photo : Radio-Canada / Camille Lacroix-Villeneuve

Il ajoute que le manque de main-d'œuvre a été un défi supplémentaire pour la station, qui a dû repenser la manière d’organisation des événements.

« Cet hiver, on y allait avec [la main-d'œuvre] qu’on avait de disponible pour créer un événement. Ça demande toujours un peu plus de gestion en dehors des opérations, de créer un événement. »

— Une citation de  Patrick Pelletier, directeur général de la Station de ski Mont Ti-Basse

Par rapport à l'année dernière, le Mont Ti-Bass a connu une hausse de près de 16 % de vente des passes de saison, mais une légère baisse, d’environ 4 %, pour les billets journaliers, selon Patrick Pelletier.

[Ces chiffres] s’expliquent entre autres parce qu’avec le passeport sanitaire, il y a des usagers qui n’ont probablement pas choisi le Mont Ti-Bass comme destination loisir. Puis, avec les conditions météorologiques où il a eu beaucoup plus de neige, ce n’est pas tous les sportifs qui sont à l’aise à skier dans la neige naturelle, affirme-t-il.

Autant au Mont-Saint-Mathieu, au Mont-Castor qu’au Mont Ti-Bass, les skieurs et les planchistes pouvaient dévaler les pentes jusqu’à dimanche pour une dernière fois cette saison. Certaines stations de l'Est-du-Québec demeureront toutefois ouvertes après le week-end de Pâques, si les conditions le permettent.

Avec les informations de Camille Lacroix-Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !