•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des artistes s’offrent pour revitaliser une murale vandalisée à Vancouver

Chargement de l’image

Le groupe de bénévoles a travaillé à la restauration de l'oeuvre samedi.

Photo : Radio-Canada / Amélia MachHour

Radio-Canada

Une dizaine d’artistes bénévoles ont fait aller leurs pinceaux, samedi après-midi, pour aider à restaurer une murale récemment vandalisée dans le quartier chinois de Vancouver.

La murale intitulée Huit immortels traversant la mer se trouve sur le côté de la librairie Liang You, sur la rue Georgia Est. Elle avait été abîmée par des graffitis à la fin de mars.

Du folklore à la murale

L’oeuvre est l’un des éléments d’une série de murales dans le cadre d’une initiative de création de 2019.

Elle a été peinte par Katharine Yi et Sean Cao et deux autres personnes sur une période de deux semaines.

La murale s’inspire d’un récit folklorique chinois qui raconte l’histoire de huit êtres immortels qui utilisent leurs pouvoirs pour traverser la Mer de l’est.

Selon les artistes, le récit reflète la diversité du quartier chinois de Vancouver et de ses habitants.

Les bénévoles qui se sont rassemblés samedi sont partis d’une photo de l’oeuvre pour la repeindre, tout en lui donnant de nouveaux traits sous la direction de Katharine Yi et Sean Cao.

Nous pensons que l’implication des membres de la communauté est aussi importante que l’oeuvre elle-même, explique Sean Cao.

Pour Terry Hunter, l’un des peintres bénévoles, il était essentiel de restaurer la murale afin de rassembler la communauté.

Quand elle est vandalisée, nous sommes blessés, nous ressentons de la douleur. Être ici, aujourd’hui, pour soigner la murale est vraiment important, croit celui qui habite dans le quartier depuis une quarantaine d’années.

Pas le premier acte de vandalisme

Ce n’était pas la première fois que la murale était victime de vandalisme, notent Katharine Yi et Sean Cao. Ils soulignent toutefois que l’incident de mars était pire que les précédents.

Ça finit par être frustrant de voir ce genre d’actes se reproduire, déplorent-ils.

Les artistes se sont donc unis avec des membres de la communauté pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme une augmentation de la criminalité dans le quartier.

Les conseillers municipaux Sarah Kirby-Yung, Pete Fry et Lisa Dominato étaient présents pour la restauration. Ils ont rappelé que la Ville a récemment octroyé plus d’argent au nettoyage des graffitis dans le quartier chinois.

Avec les informations de Ashley Moliere, Baneet Braich et Jon Hernandez

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !