•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pistes de vélo de montagne bientôt construites au Mont Hatley

Chargement de l’image

Des amateurs de vélo de montagne

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

Christine Bureau

Ils sont bien des passionnés de vélo de montagne à rêver grand pour le mont Hatley. L’organisme Sentiers vélo de montagne des Cantons (VMC) souhaite ouvrir des pistes dès cet automne et promet qu’elles seront « uniques au Québec ».

Sentiers VMC loue une trentaine d’acres sur la montagne pour réaliser son projet. On a un bail avec les propriétaires du parc du Mont Hatley. On est un OSBL qui est chargé d’aménager le site et les sentiers, et ensuite les opérations, explique le gestionnaire de projets de Sentiers VMC, Renaud Lafortune.

À terme, c’est une dizaine de kilomètres de sentiers qui verront le jour à l’ancien Montjoye. Mais la phase 1 prévoit l’ouverture de 5 à 6 kilomètres de sentiers au mois d’octobre.

Sentiers VMC ne se lance pas seul dans cette aventure. Avec une équipe de consultants, ils sont en train d’imaginer les futurs sentiers. C’est déjà commencé, c'est-à-dire qu’on travaille fort avec notre équipe et des consultants pour aller vraiment identifier chaque virage [...] et préparer la construction. Mais la construction va vraiment commencer cet été, dès le mois de mai, explique Renaud Lafortune.

Puis, des professionnels viendront aider à bâtir les sentiers avec de la machinerie. Mais le cœur de l’organisme reste son armée de bénévoles.

On a beaucoup d’expertise au sein de notre groupe. On est des bénévoles, mais on a beaucoup d’idées pour faire des sentiers qui sont vraiment uniques au Québec, assure le gestionnaire.

« Ce n’est pas super gros, mais je pense qu’on va pouvoir rivaliser en termes de qualité avec bien des centres aux États-Unis ou encore dans l’Ouest canadien. »

— Une citation de  Renaud Lafortune, gestionnaire de projets chez Sentiers VMC

Des pistes techniques sont prévues, mais également des sentiers de type flow.

Un financement en cours

Pour financer ce véloparc, une campagne de sociofinancement a été lancée sur la plateforme Indiegogo. Sentiers VMC a un premier objectif de 25 000 $. Aménager un sentier coûte de 30 000 $ à 60 000 $ par kilomètre. C’est sûr qu’on a des bénévoles, mais il faut payer pour les matériaux et tout ça, soutient Renaud Lafortune.

Selon ce dernier, l’ouverture du Mont Hatley aux amateurs de vélo de montagne va sans doute permettre de désengorger le mont Bellevue.

[Le mont Hatley] va venir un peu en complément pour pouvoir décharger un peu les sentiers du mont Bellevue. Ça n’a pas de bon sens; le stationnement est plein et il y a vraiment beaucoup, beaucoup d’utilisateurs. C’est vraiment un gros problème à Sherbrooke, soutient-il.

Mais contrairement au réseau de pistes du mont Bellevue, il faudra payer pour rouler au mont Hatley. Il va y avoir [des] frais, mais on sera très compétitif. Ça va rester très abordable, promet le passionné.

L’objectif officiel est d’ouvrir les premiers kilomètres de sentiers dès le mois d’octobre ou même avant, si c'est possible.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !